Live News

Mort d’un nouveau-né : le cas référé à un Medical Negligence Standing Committee

Le ministère de la Santé a référé le cas de négligence médicale alléguée entourant le décès d’un nouveau-né à l’hôpital du Nord à un Medical Negligence Standing Committee. Ce comité, affirme le ministère de la Santé, dans un communiqué émis ce jeudi après-midi, est un « corps indépendant» et il mènera un complément d’enquête pour faire la lumière sur les circonstances entourant la mort du nouveau-né.

Le ministère de la Santé affirme qu’une enquête départementale a été menée par le Regional Health Director de l’hôpital du Nord. Les conclusions de cette enquête ont été transmises au ministère de la Santé. Lequel a donc décidé de référer le cas à un Medical Negligence Standing Committee.

Entre-temps, le couple Ram de Goodlands est anéanti après avoir perdu son bébé. Ses avocats, Mes Sanjeev Teeluckdharry et Anoop Goodary, envisagent de réclamer l’ouverture d’une enquête devant le tribunal de Rivière-du-Rempart pour faire la lumière sur les circonstances entourant le décès d’un bébé. 

Sweta Ram, qui est diabétique, était enceinte de sept mois. Selon ses dires, elle s’est rendue à l’hôpital du Nord dans la soirée du lundi 12 avril. Elle déclare qu’elle devait accoucher par césarienne, mais le personnel de l’hôpital aurait tenté de faire naître le bébé par voie basse. Toutefois, des complications sont survenues lors de d’accouchement.

L’autopsie pratiquée, mercredi 14 avril, a attribué le décès du nourrisson à une asphyxie à la naissance.

Sweta Ram crie à la négligence médicale.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !