Live News

Mort d'un nouveau-né : la mère, Sweta Ram, entendue par la police ce samedi

Image d'archives. Le couple Ram

Plus d’une semaine après le décès de son nourrisson, Sweta Ram, qui crie à la négligence médicale, s’en remet difficilement. Elle a été convoquée à la CID de Pamplemousses, ce samedi 24 avril, pour donner sa version des faits, suite à la plainte déposée par son mari, Vicky, mercredi 14 avril.

Toutefois, la jeune femme n’est pas encore rétablie après son accouchement par césarienne.

Se confiant à Radio Plus dans l’après-midi de ce vendredi 23 avril, le mari de Sweta Ram a expliqué qu’il a fait la requête à ses avocats et à la police pour que son épouse puisse être entendue à son domicile vu son état de santé. Une requête qui a été acceptée. 

Le couple est représenté par les hommes de loi, Mes Sanjeev Teeluckdharry et Anoop Goodary.

Sweta Ram, une habitante de Mon-Goût, qui est diabétique, était enceinte de sept mois et selon ses dires, elle s’est rendue à l’hôpital du Nord dans la soirée du lundi 12 avril.

Elle déclare qu’elle devait accoucher par césarienne, mais le personnel de l’hôpital aurait tenté de faire naître le bébé par voie basse. Toutefois, des complications sont survenues lors de d’accouchement. L’autopsie pratiquée le mercredi 14 avril, a attribué le décès du nourrisson à une asphyxie à la naissance.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !