Faits Divers

Mort d’un nourrisson : débats sur la réouverture du procès prévus le 23 octobre 2018

Cour intermediare

Thesy Steven Robertson conteste la réouverture du procès intenté contre lui pour la mort d’un nourrisson de six mois. Il a, par le biais de son homme de loi, Me Alwin Juwaheer, objecté à la motion de la poursuite réclamant cette réouverture. L’affaire a été appelée le lundi 27 août en cour intermédiaire.

Lors de la précédente séance, la poursuite représentée par Me Pooja Autar-Callichurn, avait réclamé la réouverture du procès après que le témoin principal a été retrouvé. Suite à l’objection de la défense, des débats entourant cette motion sont prévus le 23 octobre 2018.  Thesy Steven Robertson, un soudeur de 32 ans, est poursuivi en cour intermédiaire pour coups et blessures ayant causé la mort. Il est accusé d’agression mortelle sur la petite Anna Julia Mootoo, alors âgée de six mois. Le drame s’est produit le 16 décembre 2015, à Roche-Bois, au domicile du couple.

Le témoin principal de la poursuite est la concubine du prévenu, la mère de la victime. Marie Winnie Mootoo était constamment absente lors du déroulement du procès. Elle était recherchée dans le cadre du procès. Elle a été retrouvée et selon la poursuite, elle aurait des preuves matérielles à présenter en cour. Les médecins légistes, Sheila Prasad Jankee et Maxwell Monvoisin, avaient attribué le décès à des blessures intracrâniennes (cranio-cerebral injuries). D’autres blessures avaient été relevées sur la petite.