Live News

Mort de l’agent Dimple Raghoo en service commandé en 2020 : «Nous avons évité Beau-Vallon pendant un an», confient ses sœurs 

Dimple Raghoo.

La policière a été mortellement renversée et traînée sur la chaussée par deux présumés trafiquants de drogue synthétique dans l’après-midi du mardi 20 novembre 2020. Un an après, une stèle en sa mémoire a été dévoilée ce samedi en présence du Premier ministre au Bo’Valon Mall.  

Le temps s’est arrêté chez les Raghoo depuis la tragique disparition de la cadette des sept sœurs de la famille, Dimple. Membre de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Southern Division, elle a été violemment tuée sous la voiture de deux trafiquants présumés en fuite lors d’une opération de livraison contrôlée de drogue synthétique à Beau-Vallon, dans l’après-midi du mardi 20 novembre 2020. 

Dans la demeure familiale qui flanque la Tour des Hollandais, sur le littoral de Vieux-Grand-Port, chacun se prépare psychologiquement pour un retour sur les lieux du drame ce samedi 20 novembre, à 14 heures. « Personn pann met lipie laba depi enn an. Nou’nn pa’nn anvi mem pass par laba », confie Chaya Raghoo, sœur aînée de Dimple. Accablé par le chagrin, chaque membre de la famille a fait l’impasse sur cette localité.  
Avec ses trois autres sœurs, Chaya a accepté d’assister au dévoilement d’une stèle en mémoire de Dimple sur le parking du Bo’Valon Mall où l’opération de l’ADSU avait été mise en place. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui cumule le portefeuille de l’Intérieur, le commissaire de police par intérim Anil Kumar Dip et le directeur de l’ADSU, l’adjoint au commissaire de police Choolun Bhojoo, seront présents aux côtés des collègues de la victime. 

« Nous avons traversé une année difficile. Je n’arrive pas à trouver les mots pour vous décrire ce qui va se faire ce samedi », s’excuse Pooja, la benjamine des Raghoo. « Nous avions prévu d’organiser une prière à la maison pour le repos de l’âme de Dimple. Nous avons dû la renvoyer. Nous sommes honorées que les autorités n’aient pas oublié notre sœur. C’est parce que la police nous a conviées à cet endroit que nous allons faire le déplacement », dit Chaya.  

« Concernant l’enquête policière sur les circonstances de sa mort, nous attendons d’avoir des réponses. Nou pe dimande a sak fwa ki pe arive ar lanket-la. Kouma dir ena ene standstill. Nous continuons quand même de demander en espérant que justice lui sera faite », soupire-t-elle.

Dévouée à sa famille, Dimple Raghoo avait intégré la police le 10 décembre 2007, réalisant ainsi le vœu de sa mère, Amrita. L’ancienne élève du collège Hamilton avait toujours le mot pour rire, surtout dans une situation stressante, confiait l’année dernière Gilbert Benoît Arlanda, 41 ans, son collègue qui a été blessé lors de l’opération au Bo’Valon Mall.  

Le dossier bouclé dans un mois

« Nous attendons le rapport du FSL quant à la drogue saisie », souffle un membre de la Major Crimes Investigation Team qui a été saisie du dossier. « Le dossier à charge pour le meurtre de Dimple Raghoo sera bouclé d’ici un mois avant d’être remis au Directeur des poursuites publiques, le temps de finaliser certains détails », déclare cet enquêteur. 

La cellule homicide du Central Criminal Investigation Department a d’ores et déjà objecté à la remise en liberté conditionnelle des deux présumés meurtriers, Dylan Carman, 27 ans, et Wazil Ally Meerkhan.  Hashimkhan Hydherkhan, 28 ans, propriétaire de la Honda utilisée par ces deux suspects, a bénéficié de la liberté conditionnelle. Jordan Venpin, 20 ans, le fabriquant présumé de la drogue synthétique, a lui aussi été remis en liberté contre une caution de Rs 150 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 1 million. Dylan Ah-Kang, 26 ans, ami de Dylan Carman et Wazil Ally Meerkhan, a également été arrêté dans cette affaire.  

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !