Live News

Mort de Kistnen Soopramanien : Koomadha Sawmynaden remet les derniers messages échangés avec la victime

Koomadha Sawmynaden à la sortie de la MCIT mardi.

L’enquête sur la mort de Kistnen Soopramanien progresse. Dans la journée du mardi 1er décembre, Koomadha Sawmynaden, le frère du ministre Yogida Sawmynaden, a été entendu par la Major Crime Investigation Team (MCIT), aux Casernes centrales. 

Koomadha Sawmynaden a été appelé à fournir des précisions sur plusieurs aspects. Il a remis les derniers échanges de messages et de courriels, avec Kistnen Soopramanien. Cet habitant de Moka, âgé de 52 ans, avait été retrouvé calciné dans un champ de cannes à Telfair, Moka, le 18 octobre dernier. L’autopsie avait attribué le décès à un œdème pulmonaire. 

Lors de son audition, dans la journée du mardi 1er décembre, il précise que c’est sa dernière rencontre avec Kistnen Soopramanien qui a été au centre des discussions avec les enquêteurs. Koomadha Sawmynaden a avancé que Kistnen Soopramanien lui aurait confié qu’il s’apprêtait à rencontrer un individu qui lui devait une forte somme d’argent. 

Face aux limiers de la MCIT, Koomadha Sawmynaden, a été aussi appelé à s’expliquer sur sa relation avec le ministre. Il a répondu qu’il n’entretiendrait plus des relations cordiales avec son frère depuis plusieurs années. 

Koomadha Sawmynaden a expliqué que Kistnen Soopramanien lui avait fait part des circonstances dans lesquelles il avait soumis des appels d’offres. « Sak foi avoy bid zamai linn gagn contra », a-t-il laissé entendre. 

Ce dernier souligne que le défunt lui avait indiqué que plusieurs personnes auraient utilisé son nom. Selon les dires de Koomadha Sawmynaden, Kistnen Soopramanien aurait à plusieurs reprises avancé de l’argent, en guise de caution, lors des soumissions d’offres. Il aurait perdu ses dépôts à chaque fois, et s’était retrouvé dans une situation financière difficile. 

En certaines occasions, des contrats ont été alloués à la compagnie de Kistnen Soopramanien, sauf que les paiements pour les travaux accomplis, notamment des travaux de nettoyage, et des travaux d’infrastructure à Pomponette, n’auraient pas été effectués selon les termes du contrat. 

Allégations d’irrégularités

Koomadha Sawmynaden a aussi été appelé à raconter comment il a fait la connaissance du défunt. Il a relaté que c’est dans le cadre des activités professionnelles qu’il a connu la victime. Il a soutenu que Kistnen Soopramanien lui devait de l’argent. Comme ce dernier ne pouvait le rembourser, Koomadha Sawmynaden a expliqué avoir tenté de l’aider à récupérer ses paiements, mais en vain. 

Ce dernier avance que Kistnen Soopramanien lui a fait part des allégations d’irrégularités concernant certains projets et exercices d’appel d’offres. L’un d’eux concerne la fourniture de masques pendant le confinement. D’ailleurs, les proches de Kistnen Soopramanien affirment que ce dernier avait en sa possession un dossier qu’il comptait remettre à l’ICAC. La MCIT procèdera à une vérification de ces éléments, alors que Koomadha Sawmynaden sera de retour aux Casernes, ce mercredi 2 décembre.  

À l’issue de l’audition de Koomadha Sawmynaden, son avocat, Me Roshi Bhadain, a expliqué que la convocation de son client vise à éclaircir les enquêteurs. « Mon client a été convoqué par la MCIT pour fournir des explications, voire des preuves, entourant cette affaire. Je peux dire qu’il y a des faits troublants », a déclaré Me Roshi Bhadain à sa sortie des locaux de la MCIT. 

Simla, l’épouse de Kistnen Soopramanien, affirme ne pas croire que son époux se serait suicidé. Elle ne privilégie pas non plus la thèse de l’accident. Elle est d’avis que l’homme qui partageait sa vie aurait été assassiné. La semaine dernière, Simla Soopramanien s’était rendue à la MCIT pour fournir des détails entourant la mort de cet activiste du MSM.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !