Xplik ou K

Mordue par un chien de race : une femme encourt elle-même ses frais médicaux

(Photo d’illustration) En cas de poursuites, le propriétaire d’un chien ayant mordu une autre personne risque une amende de Rs 10 000 et une peine de prison.

Amar raconte que son épouse a été mordue par un chien de race le mercredi 14 août au Domaine Hillsight, situé dans un quartier huppé de Belle-Vue, alors qu’elle se rendait au travail. Selon les dires de l’habitant de Poudre d’Or, le propriétaire du chien, qui serait sud-africain, a transporté son épouse à la clinique, lui assurant qu’il prendrait en charge tous les frais médicaux. 

« Quelques jours après l’incident, la blessure de mon épouse s’est aggravée. Le propriétaire a refusé de payer pour les soins. Le 22 août, ma femme a dû subir un débridement, qui est une petite intervention pratiquée sous anesthésie, parce que la blessure s’était infectée », précise Amar. 

«pas la première fois» 

Il dit ne pas comprendre pourquoi le propriétaire du chien n’a pas respecté l’engagement qu’il avait pris. D’autant, poursuit-il, que sur le certificat médical de son épouse, la clinique a fait mention du délai à respecter pour changer les pansements régulièrement. 
Selon Amar, ce n’est pas la première fois que ce chien s’attaque à des passants. « Une femme de ménage a déjà été attaquée il n’y a pas longtemps. Une plainte a été déposée en ce sens. La Mauritius Society for Animal Welfare a également été informée. » Amar souhaite connaître la marche à suivre pour obtenir des indemnités compte tenu du non-respect de l’engagement pris par le Sud-Africain. 

Me Bala Mukan informe que lorsqu’une personne se fait mordre par un chien en dehors de son lieu de résidence, elle doit impérativement en informer la police. « Les forces de l’ordre enquêteront et il y aura éventuellement des poursuites si nécessaire. Le propriétaire de l’animal risque une amende de Rs 10 000 et une peine d’emprisonnement ne dépassant pas six mois. Vu les conséquences liées à l’attaque, c’est-à-dire la blessure, les jours de travail manqués et les dépenses relatives aux traitements incluant les médicaments, la victime peut intenter une action civile contre le propriétaire du chien afin de réclamer des indemnités. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !