Live News

Montée des eaux à Camp-Bombaye : des habitants en colère

« Kan ena eleksyion ki zot pou vini ankor la » : ce sont là des propos d’un habitant de Camp-Bombaye, à Forest-Side, ce mardi 27 avril. Cette zone est parmi les plus affectées par les grosses averses d’aujourd’hui. Alors que le pays est sous le coup d'un avis de pluies torrentielles depuis cet après-midi.

Les familles Callimootoo et Georgette disent avoir adressé de nombreuses plaintes à la municipalité de Curepipe pour des réparations de drains ainsi que pour signaler les problèmes d’accumulations d’eau dans la localité. Rien n’a été fait, déplorent-ils.

Comme eux, d'autres personnes de la localité sont très frustrées, l’eau s'est engouffrée dans leurs cours. Ils ont essayé tant bien que mal de contenir l'eau par des barrages de fortune, mais sans succès.
 
En l’espace de quelques heures, une eau boueuse a envahi plusieurs maisons. Elle est arrivée près des mollets sur la rue et, un peu plus tard,  les habitants en avaient jusqu’aux reins. Quelques-uns sont descendus dans la rue pour mesurer l’ampleur du phénomène. Et tenter de faire partir l’eau. Certains ont ainsi essayé de déboucher les drains.

 
Parallèlement, les pompiers ont été mandés pour pomper l’eau des cours et habitations.

Arvind Boolell, 'pieds dans l’eau'

L’ancien leader de l’opposition, Arvind Boolell, était aussi à Camp-Bombaye pour un constat de visu de la situation. Il a dû retrousser son pantalon et marcher dans l'eau comme les habitants pour aller dans les lieux les plus affectés. Il a été sollicité par des habitants de cette région las de la situation.

Pluviométrie 

C’est la région de Mon Bois, près de Mare-aux-Vacoas, qui a été la plus arrosée, avec 160, 4 mm de pluie en 24 heures jusqu’à 19 heures ce mardi, suivie de Riche-en-Eau (80,4). La plus faible pluviométrie a été enregistrée dans la capitale : Montagne des Signaux (1 mm) et Champ-de-Mars (1.2 mm). 

Soulignons que quelque 219 zones exposées aux inondations ont été identifiées, dont 48 régions classées à haut risque. Elles sont considérées comme plus vulnérables aux inondations. En voici les régions : 

1. Vallée Pitot
2. Tranquebar
3. Centre de Port-Louis
4. Morcellement La Valley, Le Cornu Sainte-Croix
5. Canal Anglais
6. Cité Richelieu
7. Fond du Sac
8. L’Amitié 
9. Cité EDC et les régions avoisinantes, Cottage
10. La Paix, Piton
11. Cité Roma, Riche-Terre
12. Morcellement Raffray & Morcellement Tara, Terre-Rouge
13. Belle Source, Pamplemousses 
14. Kestrel Lane, Terre-Rouge
15. Cité Nelson Mandela, Terre-Rouge
16. Baie-du-Tombeau
17. Camp la Cloche, Pte-aux-Piments
18. Petite Julie
19. Camp Thorel
20. Poste de Flacq (Allée Mangues)
21. Poste de Flacq (Cité Hibiscus, Débarcadère, La Source, Pink Pigeon)
22. Bramsthan
23. Trois Boutiques
24. Plaine Magnien
25. Mare Tabac
26. Nouvelle France
27. Gébert, Gros Billot et Saidine Road, New Grove
28. La Flora
29. Cité La Ferme, Bambous
30. Morcellement Chazal, Flic-en-Flac
31. La Louise, Quatre Bornes
32. Avenue Berthaud, Quatre Bornes 
33. Moka
34. Sans Soucis
35. Clémencia
36. Coromandel
37. Malakoff
38. Vallée-des-Prêtres
39. St Hubert
40. Dakry, Bambous
41. Rivière-Noire
42. Sud Est (Bambous Virieux à Rivière-des-Créoles) 
43. Grande la Fourche Mangues (Rodrigues)
44. Port Mathurin (Phase 2)
45. Baie Malgache
46. Port Sud Est
47. Anse Ally
48. Canal Alliman

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !