Live News

Monnaie locale : la roupie s’est dépréciée d’environ 40 % depuis 2014

Outre la décision de la Réserve fédérale des États-Unis, d’autres facteurs comme le taux de change et les arrivées touristiques influenceront la roupie mauricienne en ce mois de mai. 

La monnaie locale s’est dépréciée d’environ 40 % depuis 2014. Le contexte économique mondial, la guerre ukrainienne et la dépréciation voulue de la roupie mauricienne de la Banque de Maurice, ont rendu la situation plus complexe.

Cependant, dans l’optique d’inverser la tendance, la Banque centrale intervient à coup de dollars sur le marché des changes local. Et la récente intervention historique à hauteur de 200 millions de dollars aurait, selon Alexandre Sanchini, entraîné une appréciation de la monnaie locale. Le CEO de Blue Ship Capital soulève d’ailleurs que la Banque de Maurice a adopté une approche différente. « Ce qui est nouveau, c’est que les deux dernières interventions de la Banque centrale ont réévalué la roupie mauricienne », explique Alexandre Sanchini. 

L’économie mauricienne a, depuis 2020, enregistré un déficit d’environ Rs 122 milliards s’agissant des devises étrangères. Toutefois, dans une réponse à une Private Notice Question (PNQ) à l’Assemblée nationale le mois dernier, le ministre des Finances affirmait que « la Banque de Maurice a vendu quelque 2,9 milliards de dollars américains sur le marché depuis mars 2020 ». 

Or, pour que le dollar soit maintenu dans la fourchette de Rs 43 à Rs 44, il faudrait, selon Éric Ng, que la Banque de Maurice intervienne plus fréquemment et avec des montants conséquents. « Nous voyons que le dollar se stabilise parce que la Banque de Maurice met la pression verbale sur les trésoriers », soutient l’économiste. 

Taux de change du 4 mai
Monnaie S’achète à :  Se vend à : 
Dollar Rs 42,22 Rs 43,47
Euro Rs 44,20 Rs 45,93
Source : Banque de Maurice

Autres facteurs

Depuis le début de la pandémie, le manque à gagner de devises étrangères émanant du tourisme s’élève à 2,3 millions multipliés par une moyenne de 1 200 euros. Le marché des changes étant imprévisible à long terme, il est jalonné par certaines forces, comme le tourisme et le taux de change. Ainsi, Cédric Béguier, Head of Research and Portfolio Management International chez Ekada Capital, est d’avis que l’afflux de liquidités sur le marché, de même que la capacité de Maurice d’attirer davantage d’investissements directs étrangers (IDE) sont des facteurs qui influenceront la roupie mauricienne. « Outre les interventions de la Banque de Maurice, il faut prendre en compte les arrivées touristiques, l’inflation sur les matières premières et la valorisation du dollar », fait comprendre Cédric Béguier. 

La décision attendue de la FED

Tout porte à croire que la Réserve fédérale des États-Unis (FED) augmentera les taux d’intérêts par 50 points de base cette semaine. Si tel est le cas, cette succession de hausses sera une première depuis mai 2000. Par conséquent, Éric Ng souligne que le dollar deviendra plus attrayant. 

De son côté, Cédric Béguier précise que sur le long terme, une majoration des taux de la FED aura certainement un impact sur la roupie. Le rôle de la Banque de Maurice, poursuit le Head of Research and Portfolio Management International chez Ekada Capital, est d’assurer la stabilité des prix, et de maintenir l’inflation à un niveau acceptable. « Ainsi, il y aura très certainement une augmentation des taux lors du prochain Monetary Policy Committee (MPC) », affirme-t-il. 

Quant à Alexandre Sanchini, il nuance différemment ses propos : « l’anticipation de la hausse des taux d’intérêts par la FED pourrait déjouer les pronostics et résulter à une non-incidence sur la roupie mauricienne ».

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !