Economie

Monde du travail : les Millennials en quête de perfectionnement

Monde du travail

Âgés entre 18 et 35 ans, les Millennials représentent déjà une force certaine sur le marché professionnel à Maurice. Comment se distinguent-ils dans le monde du travail ? Tour d’horizon.

Chaque génération possède des styles de vie et des modes de travail différents. Ainsi, plusieurs éléments distinguent les Millennials (nés dans les années 1980 et 1990) des autres générations. Selon Thierry Goder, Chief Executive Officer d’Alentaris, et Hubert Gaspard, psychologue d’entreprise, les Millennials sont actifs et dynamiques. Ils sont également partants pour réaliser un projet seuls.

Traits intéressants : Ils sont énergiques, motivés et animés par une volonté commune. À la recherche des meneurs (leaders) non pas des donneurs d’ordre. Pour eux, le travail procure davantage qu’un chèque de paie. Ils désirent un patron accessible qui inspire et encourage ses employés à se dépasser. Les Millennials aiment se perfectionner. Leur confort au travail est vital. Ainsi, ils adorent les espaces conviviaux comme la cafétéria en libre-service, les espaces fun, de repos et le co-working. On peut trouver des baby-foot ou encore des consoles de jeux dans des pièces réservées à la détente dans certaines compagnies.

Pour cette génération, soulignent nos interlocuteurs, la flexibilité et le télétravail sont des conditions indispensables au sein des entreprises. Par exemple, beaucoup plus à l’aise avec la technologie et le travail en équipe, les Millennials contestent de mesurer leur productivité en nombre d’heures passées au bureau. « L’expérience employée est primordiale. Cela doit être flexible, amusante et mobile. Une carrière dans une grande entreprise n’est pas leur recherche ultime », indique Hubert Gaspard.

Il ajoute  : « Qu’ils veulent gravir les échelons rapidement sans autant de patience. S’ils ne sont pas satisfaits de leurs capacités versatiles, ils vont simplement chercher ailleurs autant de fois qu’ils réussissent à trouver meilleures chaussures à leurs pieds ». Par ailleurs,  ils ont un sens de l’entrepreneuriat, et privilégient la connectivité et l’échange d’infos, avance Thierry Goder. « Génération techno hyper connectée, ils passent trois heures par jour à effectuer des recherches sur Internet dans le but de se cultiver », dit-il. Et de conclure : « En évolution permanente dans plusieurs activités économiques et prônant l’innovation dans le travail, tout en maîtrisant l’anglais et le français sont quelques traits des Millennials dans le monde du travail ».