Live News

Monde du travail : le soutien du gouvernement pour le paiement du boni souhaité

Pradeep Dursun et Reaz Chuttoo

Business Mauritius et la CTSP, représentés respectivement par Pradeep Dursun et Reaz Chuttoo, sont au moins d’accord sur un point : le gouvernement doit aider les entreprises à payer le boni de fin d’année.

Le monde du travail et les perspectives d’emplois en 2021. Tel était le sujet abordé dans l’émission Au Cœur de l’Info sur Radio Plus et la page Facebook du defimedia.info, le mardi 8 décembre 2020. Les journalistes Elodie Domun et Anoop Dhookeeya ont accueilli sur leur plateau Pradeep Dursun, Chief Operating Officer (COO) de Business Mauritius, et Reaz Chuttoo, porte-parole de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé et Public (CTSP).

Bonus de fin d’année

Certains secteurs qui n’opèrent pas ou moins ou encore qui dépendent du soutien du gouvernement pour payer les salaires auront des difficultés à payer le boni de fin d’année, prévient Pradeep Dursun. 

Reaz Chuttoo rappelle que le paiement du boni de fin d’année est obligatoire. Mais il estime que des employés verront leurs bonus baisser de 40 %, car leurs salaires ont diminué à cause du confinement. « De l’autre côté, le coût de la vie a augmenté. Des employés vont s’endetter, car ils utilisent leur boni pour payer les fournitures scolaires. Oui le gouvernement doit venir en aide aux entreprises pour payer les boni de fin d’année. Certains employeurs cherchent des compromis avec leurs salariés comme payer le boni en plusieurs fois », déclare-t-il. 

Wage Assistance Scheme

Pradeep Dursun dit que les entreprises apprécient le soutien du gouvernement à travers le Wage Assistance Scheme pour payer les salaires. Selon Pradeep Dursun, grâce à ces mesures, 90 % des emplois permanents ont été préservés. Réagissant au point soulevé par Pradeep Dursun, Reaz Chuttoo affirme que « les emplois permanents ont été préservés grâce au règlement qui interdit les licenciements ». 

Compensation salariale Rs 375

Pradeep Dursun annonce que des discussions sont en cours entre le secteur privé et le gouvernement pour aider les entreprises de certains secteurs, comme les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et la construction dans le cadre du paiement de la compensation salariale. Reaz Chuttoo se dit satisfait du montant de la compensation salariale au vu de la situation difficile. 

Perspective d’emploi

Pour Pradeep Dursun, il est difficile de prédire la tendance en matière de perspective d’emplois pour 2021. « Ce ne sont pas les chiffres de Business Mauritius, mais 9 000 employés pourraient perdre leurs emplois dans les prochains six mois. Il faudra les soutenir, mais aussi les reconvertir pour qu’ils retournent dans le monde du travail. Cela peut être dans l’agro-industrie, les TIC, l’aide à la personne, le transport et la logistique par exemple où il y a une demande de main d’œuvre. Le programme de reconversion est une très bonne mesure », juge le COO de Business Mauritius.

Reaz Chuttoo estime que les programmes de reconversion ne datent pas d’hier et qu’ils n’ont pas eu les effets escomptés. « On a vu des employés perdent leurs emplois et aller dans le secteur informel ou aller travailler pour Rs 10 000 dans des magasins au lieu de suivre une formation et de toucher Rs 6 000 d’allocations. À Maurice, on investit massivement dans l’infrastructure pour relancer l’économie, mais on emploie des travailleurs étrangers. Il y a un potentiel pour les femmes pour devenir opératrices de machines sur les chantiers. Qu’est-ce que le Mauritius Institute of Training and Development (MITD) attend pour lancer ces formations ? Il ne faut pas regarder la pandémie uniquement comme un problème, il faut en tirer les leçons et développer de nouveaux secteurs comme l’élevage de poissons d’ornement et la culture du chanvre par exemple », explique le syndicaliste.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !