Actualités

Monde du travail - Alain Wong : «Rendre les amateurs plus professionnels»

Le ministre Alain Wong et le président de l’Association des RH, Areff Salauroo.

Le professionnalisme dans le secteur de la construction et l’établissement d’un environnement de travail flexible sont les deux principales préoccupations exprimées par Alain Wong, ministre de l’Intégration sociale. C’était lors de l’ouverture du congrès annuel de l’Association des Professionnels des Ressources Humaines vendredi à l’hôtel Le Méridien, Pointe-aux-Piments.

« À Maurice, il y a beaucoup trop d’amateurs, notamment dans le secteur informel du bâtiment. Je demande aux spécialistes des ressources humaines de nous donner un coup de main afin de rendre ces amateurs plus professionnels », a dit Alain Wong. Et d'ajouter  que « les Mauriciens ont sans doute eu pas mal de problème avec ces amateurs qui ont construit leur maison par manque de formation adéquate de leur métier. Je souhaite vraiment que cela se réalise pour qu’on ait moins de main-d’œuvre à importer. »

Le département des ressources humaines est la clé de  voûte dans une organisation. Car, Alain Wong estime important qu’il y ait des personnes compétentes pour assurer la formation des autres évitant ainsi l’amateurisme. Il a aussi évoqué la nécessité d’avoir des dispositions plus souples dans le cadre du travail. 

« Je préconise davantage de flexibilité pour des gains en productivité... Cette élasticité doit aussi être accordée aux femmes afin qu’elles puissent travailler de chez elle tout en contribuant au fonctionnement d’un foyer. Je pense que les professionnels des RH peuvent aider dans ce sens », a-t-il souligné.

Le thème du congrès est la transformation des compétences à l’ère numérique. Pour assurer le succès dans ce nouvel environnement du monde du travail, il est important de développer le savoir-faire nécessaire. « Nous discuterons de l’environnement du travail de demain et comment la main-d’œuvre sera appelée à fonctionner. Le concept du travail à domicile commence à prendre forme. Il nous faudra déterminer les paramètres de cette notion afin, par exemple, d’analyser la productivité et définir les critères de référence », a expliqué Areff Salauroo, président de l’Association des RH.