Live News

«Mon fils ne peut pas rester dans la chambre d’une personne positive» : l’appel d’une mère à la Santé

C’est un cri du cœur qu’elle lance aux responsables du ministère de la Santé après avoir tenté de les contacter à plusieurs reprises. Sheila (prénom modifié) explique que son fils de 11 ans qui habitait chez sa grand-mère à cause de la proximité avec son école a été en contact avec des patients positifs à la Covid-19.

« Comme le grand-père de l’enfant s’est rendu à l’hôpital, tout le monde a été placé en quarantaine, mon fils y compris. Le  test PCR de mon fils est négatif, mais celui de sa grand-mère est positif. Cette dernière s’est rendue à l’hôpital ENT et là-bas, comme il n’y avait pas suffisamment de place, tous les patients positifs et les enfants qui les accompagnaient ont été placés dans la même salle», explique la mère. Cette dernière indique qu’elle a appelé à plusieurs reprises le ministère de la Santé afin de leur demander d’installer son fils dans une chambre à part, mais en vain. Par la suite, le garçon et sa grand-mère ont été transférés dans un hôtel de l’ouest le jeudi 1er avril. Cette situation inquiète sa mère.

« Ils sont dans la même chambre et partagent le même lit. Je suis inquiète, car il doit prendre part aux examens du PSAC la semaine prochaine. Comme il est négatif, je pense qu’on peut encore empêcher la contamination », explique sa mère.

Contacté à ce sujet, Kavish Pultoo, attaché de presse au ministère de la Santé, explique que  tous les parents ou membres de la famille qui ont un enfant sous leur responsabilité ont signé un formulaire pour garder leur enfant avec eux. « Ils sont au courant de tous les risques que cela implique. Le garçon de 11 ans ne peut pas faire sa quarantaine seul », dit-il.

En ce qui concerne ses examens, il avance  que « l’enfant est resté en contact avec un patient positif pendant trop longtemps. Selon le protocole établi par le ministère de la Santé, même s’il n’est pas positif, il ne pourra pas prendre part aux examens. C’est le protocole sanitaire qui prend le dessus », conclut-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !