Live News

Moka : un voleur de pastèques lynché, sa moto incendiée

Les plantations de fruits sont en ce moment ciblées par les voleurs.

Soupçonné d’avoir tenté de voler des melons d’eau à Helvétia le dimanche 28 novembre, un homme a été découvert par la police de Moka, quelques heures plus tard, vers 22 h, grièvement blessé dans un champ de canne à Réduit. Il a été emmené à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, à Port-Louis. Jusque-là, il n’a pas été en mesure de donner sa version des faits. L’individu a toutefois été identifié. Il s’agit de Ali R., un habitant de Nouvelle-Découverte âgé de 38 ans. Quant à sa moto, elle a été retrouvée en flammes, le soir des faits, non loin du champ de pastèques. 

Un planteur de la région s’est déplacé au poste de police pour y déposer une plainte. Dans sa déposition, il explique que vers 18 h 15, ce dimanche, il a été alerté de la présence d’un intrus dans son champ à Helvétia. Il s’est alors rendu sur place en compagnie d’un ami et a vu un homme en train de cueillir ses melons d’eau. Selon lui, l’homme a pris la poudre d’escampette à leur arrivée. Les pastèques avaient été cueillies et placées en divers endroits du champ, en vue de faciliter leur ramassage par un véhicule. Le butin se serait composé de 150 fruits, pour une valeur marchande estimée à Rs 60 000. 

En s’enfuyant, le suspect a fait tomber un téléphone cellulaire, des cartes bancaires et une pièce d’identité. Ce sont ces éléments qui ont permis son indentification. L’état de santé d’Ali R. est jugé sérieux. Il a été blessé aux yeux, au visage et aux bras. Les enquêteurs attendent maintenant d’avoir l’aval des médecins pour l’interroger. 

Un peu plus tard ce soir-là, la police a reçu un appel lui signalant qu’une motocyclette était en feu sur la route principale à Helvetia. Les flammes ont été maitrisées et le deux-roues a été récupéré par la police. Les enquêteurs pensent qu’il s’agit de la motocyclette utilisée par le suspect pour venir sur les lieux. L’engin a été placé sous scellés au poste de police de la localité.

Ces dernières semaines, plusieurs vols de fruits et légumes saisonniers ont été rapportés dans divers endroits de l’île. « Nou fer lapenn plizier mwa, lev boner, met diesel, medsinn, file. Aster voler nek vini pran ale », se plaignent des planteurs de Moka. Rajiv, l’un d’eux, demande aux autorités de multiplier les patrouilles de surveillance. Toutefois, il précise que les cultivateurs s’organisent déjà pour surveiller les plantations, notamment durant la nuit, moment privilégié par les voleurs pour sévir.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !