Actualités

Modular Assessment Grade 5 : les questionnaires ont fait appel à la logique des enfants

parents Les parents étaient impatients de retrouver les enfants à l’école Bon Secours à Port-Louis. Le stress se lisait sur le visage de certains.

Les examens de Sciences et d’Histoire/Géographie pour les élèves Grade 5 ont eu lieu le mardi 9 octobre. Si cela a été difficile pour certains, pour d’autres, c’était du tout-cuit. Quant aux instituteurs, ils soutiennent que le temps où les élèves apprenaient par cœur est révolu.

«Le niveau des questionnaires de Sciences et d’Histoire/Géographie était abordable », confie l’instituteur Krishan Kurmoo. Toutefois, il précise que les candidats doivent avoir une bonne compréhension de la langue anglaise pour répondre aux questions. La lecture à un rythme régulier, ajoute-t-il, est très importante.

Les 15 185 élèves de Grade 5 ont eu droit au Modular Assessment. L’objectif étant d’alléger la pression sur les enfants lorsqu’ils passeront en Grade 6 pour le Primary School Achievement Certificate (PSAC) l’année prochaine.

« Les questions proviennent des chapitres contenus dans les manuels, mais elles font appel à la logique des enfants. Il y a aussi eu des questions pièges, mais cela devrait aller pour ceux qui se sont bien préparés », insiste l’instituteur.

Ces évaluations sont sous la direction du Mauritius Examinations Syndicate (MES). Les questionnaires sont gardés sous scellés jusqu’à la correction à la fin de 2018 et les résultats seront connus le 28 décembre. Ils compteront pour 50 % des examens du PSAC que devront passer les enfants en 2019.

Cette nouvelle forme d’évaluation permettra aux candidats de n’avoir que le programme de Grade 5. Une fois qu’ils seront en Grade 6, ils n’auront pas besoin de réviser ce qui a déjà été fait l’année précédente. Les écoliers auront droit aux autres questionnaires la semaine prochaine.

Témoignages

Parents

jiovaniJiovani : « C’est bien de faire les examens en deux fois, une partie cette année et l’autre l’année prochaine. Les enfants auront les trois autres questionnaires la semaine prochaine, je ne pense pas que cela va poser problème. Pour mon fils Kelwin, la préparation s’est bien passée. Il a suivi le syllabus de l’école et il y avait aussi un suivi aux leçons. »


francescaFrancesca : « C’est un nouveau système intéressant qui allège le travail des enfants. Cela leur permettra de se rattraper. Les autres papiers seront dans une semaine. Ce qui est une bonne chose, car cela permet aux enfants de se reprendre. Mon fils Samuel souffrait de forte fièvre hier (lundi), mais il était quand même confiant ce matin avant de se rendre aux examens. »


jessniJessni : « En faisant les examens en deux temps, le stress est divisé. Les enfants n’auront pas beaucoup à réviser. Le travail est partagé. Nous avons fait un suivi avec notre fils à la maison en sus des devoirs d’école. »


vidyaVidya : « C’est un bon système, car cela permet d’enlever le stress des enfants. Concernant les trois papiers consécutifs, les enfants devront aussi savoir ce que c’est le stress des examens. Cela les prépare pour l’avenir. Ma fille Shaini s’est préparée depuis longtemps. Je suis confiante. »


roshanRoshan : « Le système du PSAC diminue la pression. L’autre partie qui se fait en Grade 6 diminue la quantité de chapitres (entre autres) à mémoriser. Je pense que ce n’est pas bien de mettre les trois autres questionnaires les jours de suite. Le contraire aurait permis aux enfants d’avoir davantage de chance de réussite. »


Ecoliers

shaliniShaini : « C’était facile. Il y a quelques numéros que je connaissais partiellement en Histoire-Géographie. Pour les Sciences, je n’ai eu aucune difficulté. Il me reste à réviser pour les prochains papiers, mais je suis prête. »


samuelSamuel : « Les derniers numéros de Sciences étaient difficiles. Pour l’Histoire-Géographie, je n’ai trouvé qu’un numéro compliqué. Je ne suis pas trop prêt pour les prochains papiers. Il me faut réviser encore. »


peinenPeïnen : « Les Sciences étaient faciles mais pour l’Histoire-Géographie, les questions concernant les Hollandais étaient compliquées. »


Kushal : « Les Sciences étaient un peu compliquées surtout le fait de dessiner des plantes. Concernant l’Histoire-Géographie, il était difficile pour moi de mémoriser les dates. Je ne suis pas encore prêt pour les Mathématiques qui auront lieu la semaine prochaine. »

Jouer Mega Millions