Live News

MMM : pas de compromis pour Joanna Bérenger

La tête d’affiche de la circonscription No 16 (Vacoas-Floréal), Joanna Bérenger, ne laisse personne insensible. Que ce soit au sein de son parti ou parmi ses adversaires, la députée marque les esprits. 

Le premier mandat de Joanna Bérenger comme députée est loin d’être un long fleuve tranquille. Depuis son accession à l’Assemblée nationale après avoir été élue dans la circonscription No 16 (Vacoas/Floréal), elle s’est bien souvent retrouvée au centre de l’actualité en plusieurs occasions. Car elle n’hésite pas à prendre position sur des sujets à controverses. Du naufrage du Wakashio à la condition féminine en passant par la situation écologique, la députée sait se faire entendre. Elle incarne à présent, l’une des rares, à avoir su tirer le plein potentiel des réseaux sociaux en intervenant régulièrement sur des directs sur Facebook et sur Instagram. Sans compter qu’on peut souvent la voir interagir avec les internautes en répondant aux commentaires.

L’élue est cependant visée car certains estiment qu’elle fait de l’ombre aux autres cadres du parti et pas des moindres. « Cela avait été le cas en février lorsqu’il y avait eu un naufrage à Bain-des-Dames. Des représentants du parti de la région étaient agacés par le fait que Joanna Bérenger s’était empressée de se saisir de ce dossier. Les représentants de la circonscription No 1 (Port-Louis Ouest/Grande-Rivière Nord-Ouest), avaient eu le sentiment d’avoir été complètement écartés au profit de Joanna », confie une source proche d’un député mauve. Ceux étant proches de Joanna Bérenger affirment cependant qu’il s’agit d’un faux procès. « Elle est membre de la commission île durable du MMM et c’est tout à fait normal qu’elle commente un naufrage étant donné les implications écologiques », soutient un proche de la députée.

La principale concernée, qui se dit consciente que ses prises de position peuvent prêter à des polémiques, soutient être avant tout une politicienne motivée par des valeurs. « Je suis entrée en politique pour apporter un changement à la société et je n’hésite pas à faire part de mes suggestions. Je ne peux cependant avoir aucun contrôle sur les réactions suivant mes prises de position. Mais je ne peux pas non plus faire l’impasse sur les valeurs qui m’ont poussée à entrer en politique », dit-elle.

Récemment au cœur d’une nouvelle polémique avec le député Adil Ameer Meea, Joanna Bérenger déclare que « le débat est important pour le bon fonctionnement d’un parti. Avoir des divergences d’opinions, c’est tout à fait normal. C’est tant mieux pour la démocratie. Le MMM a sa constitution ainsi que ses structures qui favorise la culture du débat. C’est le cas depuis les années 70 », fait-elle ressortir. Elle déclare qu’elle reste néanmoins dans une phase d’apprentissage et se dit ouverte à l’idée d’apprendre des seniors.

En trois ans de députation, Joanna Bérenger est en train de démontrer qu’elle ne compte nullement pratiquer la politique du compromis lorsque cela engage ses valeurs personnelles. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !