Défi Zen

Miss Earth Mauritius 2019 : Gyanisha Ramah et sa Miss-ion «verte» 

Elle vient d’être élue ambassadrice de la Terre. Gyanisha Ramah, 22 ans a été couronnée Miss Earth Mauritius il y a une semaine. Une reine de beauté qui souhaite transmettre son amour pour dame Nature aux plus jeunes. Rencontre.

Le développement durable est au cœur de son engagement en tant que citoyen soucieux de l'environnement.  La nouvelle Miss Earth Mauritius Gyanisha Ramah prône les cinq R : Réduire, Réutiliser, Recycler, Repenser et Respect. « Ces cinq R devraient être mis en pratique par tous. Mais je pense qu’il nous faut adopter un nouveau R qui est Revivre. Revivre comme des humains », dit la jeune femme.

Elle souhaite éduquer les plus jeunes sur les causes environnementales.
Elle souhaite éduquer les plus jeunes sur les causes environnementales.

Gyanisha a de la suite dans les idées. Cette diplômée en Law & Criminal Justice et en Travel & Tourisme s’est découverte une passion pour le mannequinat alors qu’elle avait 18 ans.

 Gyanisha a été élue Miss Earth Mauritius 2019.
 Gyanisha a été élue Miss Earth Mauritius 2019.

« J’ai atterri dans le monde de la mode quand j'avais 18 ans. À l'époque, je m’ennuyais à ne rien faire à la maison après mes études secondaires », confie-t-elle. Tout commencera pour elle avec un shooting collaboratif. Depuis, Gyanisha ne s’est plus arrêtée. « Ma famille et mes amis m'ont encouragée dans cette voie. J'ai commencé ma carrière de mannequin en participant au concours Gold Face 2017, organisé par l’agence Gold Models. » 

Elle était parmi les six meilleures finalistes d’Elite Model Look 2018. L’on se souvient d’elle lors du concours Miss Eco International Mauritius, l'année dernière. Elle a été couronnée deuxième runner-up. « Toutes ces opportunités étaient de belles expériences humaines ».

Changement climatique

Contrairement à d’autres, ce n’est ni la gloire ni le prestige du concours de beauté qui l’ont poussée à y participer, mais plutôt le problème alarmant du changement climatique. « Je voulais profiter de cette plateforme qu’est le concours Miss Earth pour faire la différence. Faire que les gens se rendent compte de ce qu’ils font endurer à notre mère Nature. » Gyanisha dit d’ailleurs s’être beaucoup inspirée de la Miss Earth 2018 Kirty Sujeewon.

La jeune femme ne s’attendait pas à son couronnement, mais elle s’y est préparée aussitôt qu’elle a appris qu’elle faisait partie du Top 6. « J’ai planifié ma stratégie globale en tenant compte des connaissances de mes adversaires et de mes propres forces », confie-t-elle.

C’est avec acharnement et détermination que Gyanisha s’est hissée à la première place du concours. « Jusqu’à la dernière minute, je ne pensais pas gagner. Puis lorsqu’ils ont annoncé mon nom, c’était un moment de bonheur intense. Je pleurais à l’intérieur », poursuit la jeune Miss. Cette habitante de Fond-du-Sac s’est démarquée à travers son discours mais aussi sa tenue, une robe recyclée fabriquée de ses mains à partir de journaux, des ailes avec des cuillères en plastiques et des accessoires recyclés.

La reine de beauté collabore avec le Rotaract Club de Triolet sur le projet « NO to littering of cigarette butts ».
La reine de beauté collabore avec le Rotaract Club de Triolet sur le projet « NO to littering of cigarette butts ».

« Miss Earth Mauritius n’est pas seulement un concours de beauté, mais c’est aussi « Beauty for a Meaningful Cause ». Grâce à cette plate forme, j'ai pu réaliser des projets environnementaux, comme planter des arbres à l'école primaire de Grand-Baie, parler du changement climatique et du réchauffement planétaire dans des écoles, relever des défis (Recycling Challenge) et (Fill the bottle Challenge) et promouvoir la beauté de notre île. »

Bénévole passionnée par le social, Gyanisha trouve son bonheur dans l’artisanat qui est son nouveau passe-temps. « J’ai une petite entreprise d’artisanat personnalisé fait à la main. En sus,, à travers le bénévolat, j’ai la possibilité d’inspirer les autres ».

En tant que Miss Earth Mauritius 2019, elle souhaite éduquer les enfants sur la relation entre leurs actes et l'environnement. « Pour moi, les enfants peuvent vraiment faire quelque chose pour le développement durable, Mes projets incluent également la plantation d’arbres, la sensibilisation via Instagram / Facebook ». 

Gyanisha souhaite encourager les Mauriciens à devenir de meilleurs recycleurs à travers des campagnes de nettoyage. Elle travaille déjà en collaboration avec le Rotaract Club de Triolet pour le projet « NO to littering of cigarette butts ». « Je ne vais pas uniquement centrer mes projets sur les causes environnementales. Je compte aussi aider les personnes souffrant de dépression, car j'ai perdu ma meilleure amie, Cindy, à cause de la dépression ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !