Actualités

Mise en faillite du groupe Saint Aubin : les Guimbeau font de la résistance 

Croulant sous des dettes d’environ Rs 800 millions, le groupe Saint Aubin, appartenant à la famille Guimbeau, avait été mis sous administration judiciaire le 20 septembre. 

Mais les Guimbeau font de la résistance. « Saint Aubin Ltée n’est pas sous administration judiciaire », souligne Eric Guimbeau, Chief Executive Officer du groupe, dans un communiqué émis le jeudi 3 octobre 2019. « Un ordre de mise sous administration judiciaire avait été obtenu par la Mauritius Commercial Bank, sans que Saint Aubin Ltée soit mise au courant. Mushtaq Oosman et Anjeev Hurry ont été nommés Receivers and Managers de Saint Aubin Ltée », poursuit-il. 

Le 26 septembre, suivant un appel de la décision que la direction du groupe a logé à la Court of Civil Appeal, l’ordre de mise sous administration judiciaire a été mis en suspens. Ce sera maintenant aux deux camps de défendre leur point de vue devant la justice.
Les propriétaires du groupe Saint Aubin ne sont pas prêts à lâcher leur propriété. D’autant qu’il s’agit non seulement d’un patrimoine familial mais aussi d’avoirs évalués à Rs 3,1 milliards. Le groupe possède trois grands domaines. 

Le Domaine des Aubineaux, se situant à Curepipe, est une grande maison coloniale. Puis il y a Bois Chéri avec son musée, son restaurant et surtout sa plantation de thé. D’ailleurs, le thé Bois Chéri est une autre propriété du groupe. Le Domaine de Saint Aubin, avec sa rhumerie, en est le troisième élément.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !