Actualités

Ministère des Finances : les dépenses des institutions passées au crible

La gestion financière de certaines institutions gouvernementales ne semble pas être au goût du ministère des Finances. De nouvelles mesures sont envisagées pour corriger certaines anomalies. Un contrôle plus rigoureux des dépenses ainsi qu’un système plus transparent. Voilà ce que réclame le ministère à travers une lettre circulaire émise le 4 janvier 2019 par le secrétaire financier Dev Manraj.

Le ministère a annoncé la création d’une base de données visant à répertorier les cash deposits et les financial investments des institutions gouvernementales. Cette correspondance annonce aussi qu’un relevé des cash deposits et autres investissements financiers de chaque institution gouvernementale sera posté sur le site Web du ministère chaque trimestre. « In this respect, it would be appreciated if you would provide information by 10 January 2019, on cash deposits and other financial investments held by your institution as at 31 December 2018… » Les institutions gouvernementales sont sommées d’entreprendre l’exercice chaque trimestre.

C’est la deuxième fois en deux mois que le ministère attire l’attention des institutions gouvernementales sur leurs dépenses et autres gestions financières. Dans une circulaire émise le 5 décembre 2018, il avait rappelé aux responsables de ces organismes le protocole à suivre à propos des prêts financiers. Il n’avait pas manqué de mettre l’accent sur « l’obligation » d’obtenir son aval dans tout exercice ayant trait aux « borrowings by public enterprises as defined in the Public Debt Management Act, to finance investment projects ».

Une source au ministère confie que l’émission de ces deux circulaires n’a rien d’innocent, car la gestion financière de certaines institutions gouvernementales n’est pas au goût de l’hôtel du gouvernement. « Certaines institutions ne semblent pas comprendre le concept de bonne gouvernance auquel le gouvernement s’est engagé à s’adhérer », nous explique cette source. Avec la création d’une telle base de données qui serait disponible sur le site Web du ministère des Finances, les activités financières des institutions gouvernementales pourraient être consultées par le public qui pourrait ainsi avoir une meilleure idée de la manière dont l’argent des contribuables est géré.

Le Week-end FoU FoU FOU