Live News

Ministère de la Santé : l’achat des médicaments délégué à une entité séparée

Le ministère de la Santé ne sera plus responsable de l’achat des médicaments et des consommables médicaux. Cette tâche sera bientôt confiée à une entité indépendante. Des discussions ont déjà eu lieu entre la Santé, le ministère des Finances, le State Law Office et le Public Procurement Office. 

Après les critiques formulées par le bureau de l’audit, mais aussi l’opposition, au sujet des Emergency Procurements effectués pendant la pandémie de Covid-19, le ministère de la Santé va changer son fusil d’épaule. L’achat des médicaments et des consommables médicaux sera confié à une entité indépendante. Des discussions ont déjà eu lieu à ce propos avec le ministère des Finances, le State Law Office et le Public Procurement Office. La nouvelle entité devrait favoriser des contrats de gouvernement à gouvernement, faire jouer davantage la concurrence et s’assurer que les produits arrivent dans les temps, laisse-t-on comprendre au ministère de la Santé. 

Confier l’achat des médicaments à une entité indépendante ressemble à un aveu d’échec de la part du ministère de la Santé. Année après année, le bureau de l’audit n’a cessé d’émettre des commentaires négatifs sur la gestion des médicaments et de déplorer le gaspillage dû à la destruction de stocks parce que la date de péremption avait été atteinte. 

Les pertes du ministère et diverses irrégularités ont surtout été mises en avant au plus fort de la pandémie de Covid-19, notamment quand des procédures d’achat d’urgence ont été lancées pour certains médicaments et du matériel médical. On retiendra les respirateurs de Pack & Blister qui n’ont jamais pu être mis en service et qui ont coûté la modique somme de Rs 77,9 millions. Le ministère a entamé une action pour obtenir un remboursement mais celle-ci n’a pas abouti jusqu’à présent. 

Le bureau de l’audit mentionne aussi, dans son dernier rapport (2020-2021), des médicaments achetés localement qui ont coûté Rs 17 plus cher que le prix payé habituellement par le ministère à travers son appel d’offres annuel. Et comment oublier le scandale du Molnupiravir, dont le prix a changé du jour au lendemain d’un fournisseur à l’autre ? C’était en décembre 2021. 

Dans son intervention pendant les débats sur le budget 2022/2023, mardi dernier, Kailesh Jagutpal a indiqué qu’il avait eu une rencontre la veille avec des cadres de son ministère, de celui des Finances, du Public Procurement Office et du State Law Office, pour établir les modalités en vue de séparer la nouvelle entité qui s’occupera de l’approvisionnement en médicaments et consommables médicaux. Le ministre de la Santé a souhaité que ce projet soit inclus dans le Finance Bill. 

Dans sa réponse au bureau de l’audit, le ministère de la Santé avait évoqué la mise en place d’un E-Inventory Management System afin de fournir des rapports précis sur la consommation de chaque médicament et l’état des stocks. Des pourparlers avaient aussi été engagés avec le ministère des Finances pour l’amélioration du système qui devrait être déployé dans tous les établissements de santé régionaux.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !