Faits Divers

Milieu carcéral - Le DCP Vishnu Hanumunthadu : «Je n’ai peur de rien»

La carrière de l’adjoint au commissaire des prisons (DCP), Vishnu Hanumunthadu, n’est pas de tout repos. En juillet, alors que le haut gradé se trouvait devant sa maison à Terre-Rouge, un chauffeur s’en est pris à lui verbalement et lui a proféré des menaces. 

Le 29 juillet 2019, le DCP Hanumunthadu était sur le pas de sa porte lorsqu’un véhicule, avec plusieurs passagers à bord, s’est arrêté à sa hauteur. Le chauffeur, d’environ 1m70, l’a apostrophé d’un air menaçant : « To fer dominerr dan prizon… Kan mo vini to avoy mwa La Bastille. » Le conducteur a ensuite pris la fuite. 

Vishnu Hanumunthadu, qui bénéficie du soutien du Commissaire des prisons Vinod Appadoo, a porté plainte à la police de Terre-Rouge. Une enquête est en cours. Le propriétaire de la voiture a nié toute implication dans cette affaire. La police soupçonne un habitant du Nord, ayant déjà été condamné, d’être derrière ces menaces. L’individu, déjà identifié par la police, court toujours. Il est recherché.

Ce n’est pas la première fois que Vishnu Hanumunthadu est dans la tourmente. En 2012, alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture, un homme à moto avait fait feu sur lui à deux reprises. 
Le DCP Hanumunthadu s’est bâti une solide réputation d’intransigeant, quand il s’agit de maintenir la discipline et la sécurité dans nos prisons. Ce n’est pas ces actes d’intimidation qui auront raison de lui, dit-il. « Dans le passé, on a tenté de me tuer, mais cela ne m’a pas découragé dans ma mission d’instaurer la discipline et la sécurité dans nos prisons », clame-t-il haut et fort. « Ce n’est pas maintenant qu’on réussira de m’intimider. Je n’ai peur de rien. » 

Aucune concession sur la discipline 

Le haut gradé a exercé dans différentes prisons, dont celle de haute sécurité, à La Bastille. En 2012, le quinquagénaire dirigeait la prison centrale de Beau-Bassin, lorsqu’il a été victime d’une tentative de meurtre. « C’est par un concours de circonstances que je suis devenu garde-chiourme. » Cela ne l’a pas empêché de viser plus haut. Détenteur d’un diplôme en Social Work, il a déjà occupé le poste de Prison Welfare Officer. Le DCP Hanumunthadu a aussi complété son BSc in Public Administration and Management et sa maîtrise en Public Sector Management. Il explique : « La discipline, c’est mon maître-mot. Prizonye pa kontan disiplinn. Mais il en faut. La situation deviendrait chaotique, si on n’arrivait pas à maintenir la discipline dans nos prisons. » 

Si ses détracteurs lui reprochent de pratiquer « une politique de dominerr en prison », il répond : « C’est faux et il faut savoir qu’on ne peut faire aucune concession concernant la discipline. On met aussi l’accent sur la réhabilitation des détenus. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !