Faits Divers

«Mikro kache kot SAJ» : Rs 50 000 d’amende pour une vidéo sur sa page Facebook

Marie Mélanie Manuela Zacharie Marie Mélanie Manuela Zacharie à sa sortie du tribunal.

Le 13 mai 2016, cette internaute a posté sur Facebook une vidéo, trouvée sur YouTube et intitulée « Mikro kache kot SAJ ». Poursuivie devant la cour intermédiaire pour mauvais usage des services de télécommunication causant des inconvénients à la famille Jugnauth, l’accusée a écopé le mercredi 3 avril d’une amende de Rs 50 000. 

Une plaisanterie qui lui a valu une amende. Marie Mélanie Manuela Zacharie, 27 ans, habitante de Quatre-Bornes, a été condamnée le mercredi 3 avril à payer une amende de Rs 50 000 devant la cour intermédiaire.

Cela pour avoir posté le 13 mai 2016, sur le réseau social Facebook, une vidéo intitulée « Mikro kache kot Sir Anerood Jugnauth » avec le commentaire suivant : « Écouter zot pou tande... la verite tjour fini par savoir...share o max...pou montrer lepep la verite ». L’accusée a plaidé coupable du délit de « using an information and communication service for the purpose of causing inconvenience ». Délit en violation de l’article 46(h)(ii) et 47 de l’Information and Communication Technologies Act.

Dans sa décision, la magistrate Darshana Gayan a considéré qu’une peine de prison en cette circonstance serait excessive. Elle note que l’accusée est à son premier délit et qu’il a été commis le 13 mai 2016, soit avant les amendements à la loi sur les télécommunications en 2018. La cour dit noter que les personnes visées dans la vidéo sont des « personnages publics et actifs en politique ».

La magistrate a toutefois considéré la version de l’accusée. Celle-ci a notamment expliqué dans sa déposition qu’elle a un compte Facebook sous le nom de « Lioness Jahne ». Il s’agit d’un compte public dont elle seule détient le mot de passe. Elle a admis avoir posté sur Facebook le 13 mai 2016 la vidéo en question.

Elle ajoute que c’est sur « YouTube » qu’elle a trouvé ladite vidéo. « Mo truv sa interesan. Mo pas konne si li vrai. Mo pena problem avec Pravind Jugnauth ou avec so parti politique. Jamais mo gagne zafer la police. Mo ti gagn beaucoup comment du public lors sa post la. La plipar ban dimoun  la, mo pas konn zot. Mo pas fine fer sa pour koz prezisdis a la fami Jugnauth. Mo fine faire sa par ignorans, sans oken la haine », a-t-elle soutenu dans sa déposition.

La cour a souligné que le titre ajouté à la vidéo a été inséré pour attirer l’attention. « La vidéo fut accessible aux personnes dans la liste de contacts de l’accusée (…)  Elle a posté la vidéo sans se soucier si elle était vraie ou fausse », fait ressortir la magistrate dans son verdict.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • KFC