Actualités

MIE : six chargés de cours contestent la nomination d’un Senior Lecturer

Le MIE a inclus des critères qui ne figuraient pas initialement dans l’appel à candidatures, selon les plaignants.

Six chargés de cours du Mauritius Institute of Education, à Réduit, ont été autorisés, le 8 juillet, par la Cour suprême, à contester la nomination de leur collègue, au poste de Senior Lecturer. 

Une audience dans cette affaire a eu lieu le lundi 23 septembre, devant le chef juge Eddy Balancy. Les contestataires étaient représentés par Me Beena  Venkatasamy. 

Le MIE était, lui, représenté par Me Rasmi Camiah. Celle-ci a objecté à la motion. Elle a requis un renvoi pour présenter un contre-affidavit en réponse à celui juré par les chargés de cours. L’affaire a été ajournée au 10 octobre. 

Dans un affidavit juré par une habitante de Forest Side au nom des contestataires, celle-ci fait valoir qu’ils sont tous les six employés par le MIE en tant que chargés de cours. 

L’institut a pour vocation de fournir des facilités, de participer à la recherche en éducation, à l’élaboration des programmes et à la formation des enseignants, entre autres.  

Les contestataires affirment que le 10 avril, le MIE a lancé un appel interne à candidatures destiné aux chargés de cours travaillant au MIE, en vue d’être nommés Senior Lecturer. « Aucune annonce appropriée pour ce poste n’a été faite. Toutefois un avis à cet égard, a été affiché sur un tableau. » 

Réponse au Parlement

Les six contestataires disent avoir postulé pour ce poste au moyen d’un formulaire obtenu après qu’ils aient envoyé un courrier électronique au Registrar du MIE. 

Dans un courrier électronique en date du 31 août 2018, ils apprennent que leurs candidatures n’ont pas été retenues. C’est ainsi qu’ils ont logé une demande de révision judiciaire contre cette décision. Toutefois en dépit de cette action en Cour suprême, soutiennent les plaignants, le MIE a nommé un chargé de cours qui habite L’Avenir, à Saint-Pierre, au poste de Senior Lecturer. C’est à travers une réponse à une question parlementaire, le 30 juillet 2019, qu’ils ont appris la nomination. C’est ce qu’avancent les contestataires dans leur affidavit. 

La chargée de cours de Forest Side avance, dans le document en Cour suprême, qu’elle a refusé une offre au poste de Senior Lecturer, le 2 août 2019. Elle justifie son refus par le fait qu’elle considère que le processus de sélection est erroné. Les contestataires soutiennent être mieux qualifiés pour le poste de Senior Lecturer que la personne qui a été nommée le 8 juillet 2019. De plus, soutiennent les plaignants, le MIE a inclus des critères qui ne figuraient pas initialement dans l’appel à candidatures.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !