Live News

Meurtre à Vallée-des-Prêtres - Le frère de la victime : «Il faut réintroduire la peine de mort»

Triste fin que celle qu’a connue Mohinee Devi Mohorun, 61 ans, tuée, jeudi, à son domicile à Vallée-des-Prêtres. Son agresseur n’est autre que son petit-fils, Ashish Runomally, âgé de 18 ans. Le présumé meurtrier réclamait de l’argent à sa grand-mère. Devant le refus de celle-ci, il lui aurait asséné des coups de couteaux, avant de mettre le feu dans la maison pour effacer les indices.

Depuis ce drame, la vie s’est arrêtée chez la famille Mohorun, qui réside à Upper Vallée-des-Prêtres. « C’est choquant, je n’ai plus de mots. Je ne m’attendais pas à perdre ma belle-mère dans des circonstances aussi atroces », lâche Rouma, qui partage la même maison que la victime.  

Un silence tombal règne sur cette maison. Des proches sont venus offrir leur aide afin d’effectuer un grand nettoyage de l’endroit où il y a eu l’incendie. Rouma garde de sa belle-mère l’image « d’une femme joviale ». « Elle aimait bien ses petits-enfants. Elle allait récupérer certains d’entre eux à l’école », raconte-elle. Parmi les petits enfants de la victime figure Ashish Runomally, le présumé meurtrier. « Je ne le connaissais pas intimement. Il vivait dans une maison à l’arrière de la nôtre », poursuit notre interlocutrice.

« Ma belle-mère était quelqu’une de bien, elle n’avait aucun ennemi », confie-t-elle d’une voix nouée par l’émotion.  

Chez les Mohorun, un sentiment de tristesse et de colère anime les membres de cette famille. Ce n’est pas l’un des frères de la victime, âgé de 51 ans, qui nous dira le contraire : « Lalwa bizin pini li. Si ti ena pandi, ti bizin pandi li. »

La dernière fois qu’il a rencontré sa sœur remonte à la mi-journée de jeudi. « Ma sœur était quelqu’une de très populaire. Elle aimait la vie et travaillait parfois dans les champs », dit-il.

Entre-temps, le présumé meurtrier, Ashish Runomally, est derrière les barreaux. Une charge provisoire de meurtre a été retenue contre lui. Il est passé aux aveux. Il a raconté que, le jour du drame, il s’était rendu chez sa grand-mère pour lui demander de l’argent. Face à un refus, il a eu une altercation avec sa grand-mère. « Bonfam dir mwa sanse mo pe fer palab », a raconté Ashish. Le jeune homme a ajoué qu’il était fou de colère après la dispute. Il s’est rendu à son domicile pour récupérer un couteau de cuisine. Il est retourné chez sa grand-mère et lui aurait asséné plusieurs coups. Il aurait ensuite mis le feu à la maison.
Il a ajouté qu’en chemin, il a croisé un proche vivant non loin, à qui il a demandé d’alerter les pompiers. Le présumé meurtrier a participé, vendredi, à une reconstitution des faits avec une forte présence policière.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !