Live News

Meurtre du petit Ritesh Gobin en 2018 : Sachin Tetree avait menti à sa mère

Le prévenu lors de la comparution en Cour d’assises

Elle était à la barre des témoins, ce vendredi 22 janvier 2021. Saroj Tetree est la mère du présumé meurtrier du petit Ritesh, Sachin Tetree, dont le procès a lieu en ce moment. Elle a affirmé que son fils l’avait rejointe le jour du drame, pour lui dire, dans un premier temps, que c'était le père de Ritesh Gobin, qui avait agressé le garçon. Cela avant de se raviser. 

 « Sachin ti koz mwa manti ».  Appelée par la défense, la mère du maçon de 39 ans, du village de Petite-Rivière, a expliqué que le jour du drame, le 20 octobre 2018, elle avait reçu un appel de son fils pour lui dire de le rejoindre. Sachin Tetree avait pris la fuite après avoir vraisemblablement commis son forfait. À son arrivée chez sa mère à Gros Cailloux, cette dernière l'a trouvé « impe sou. Li ti pe balote ». « Li dir mwa Ritesh so papa, inn koup so garson ».
 
Mais, toujours selon la mère, Sachin a fini par avouer lui avoir menti et lui a alors demandé de l’accompagner au poste de police de la localité. En chemin, dit-elle, elle a reçu un appel pour lui dire que des personnes étaient en train de saccager la maison de son fils. 
Puis ce fut au tour d’un policier de les appeler pour leur demander d’attendre sur la route près du foyer Fiat. Une fois sur place, la police a embarqué son fils. 

Lors de l'audience de vendredi, le médecin légiste, le Dr Maxwell Monvoisin a également été entendu en qualité de témoin. D’emblée, il a expliqué que la victime a eu la gorge tranchée fatalement. « La blessure fut suffisamment profonde. Car la lame a touché la veine jugulaire », a-t-il indiqué.

Le caporal Abdool Fakim Husnoo, de la Major Crime Investigation Team  a, pour sa part, dit que la Western Division de la police, avait enquêté sur une plainte déposée par le fils de Sachin Tetree à la police. Il s’agissait d’une plainte pour agression.  

Le procès a été ajourné au lundi 25 janvier 2021 pour les plaidoiries de la défense et le réquisitoire de la poursuite.   

Dans ses aveux, Sachin Tetree avait déclaré qu’il n’avait pu digérer les cris de douleurs de son fils à la suite d’une agression à l’école. Il tenait la victime, Ritesh Gobin, 11 ans, pour responsable. D’où l’idée de se venger. Le prévenu plaide non coupable et fait face à un procès avec jury.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !