Live News

Meurtre du petit Ayaan : sa mère Nawsheen Beeharry réclame la liberté sous caution

Le procès intenté à Nawsheen Beeharry, à la doctoresse Nesha Soobhug et au caporal Moontaj Emambocus a été appelé en cour intermédiaire ce lundi matin devant la magistrate Ida Dookhy-Rambarun. Ce, dans le cadre du meurtre du petit Ayaan survenu le 13 novembre 2020 à Midlands.

Nawsheen Beeharry, la maman d'Ayaan, est poursuivie sous une accusation de « causing harm to child ». Tandis que les deux autres sont poursuivis pour entrave à la justice.

Ce matin, Me Shameer Hossenbocus, l'avocat de Nawsheen Beeharry a formulé une motion réclamant la remise en liberté sous caution de sa cliente. La poursuite est appelée à faire part de sa position sur la requête de Nawsheen Beeharry, le 3 octobre 2022.

Le 17 juin 2022, la cour d’assises avait condamné lle beau-père du petit Ayaan, Sheik Mohammed All Ashar Sobratee, à 39 ans de prison pour le meurtre du petit Ayaan. Celui-ci était âgé de deux au moment des faits. 

Lors de son témoignage en cour d’assises, la Dr Shaila Prasad-Jankee, médecin légiste, avait expliqué les nombreux hématomes relevés sur le corps d'Ayaan au cours de l'examen post-mortem. Elle a affirmé que le garçonnet était un "battered child". Elle dit avoir noté qu'Ayaan avait subi des brûlures au deuxième degré à un doigt.  

Il s’avère que, dans la nuit du 12 novembre 2020, Sheik Mohammed All Ashar Sobratee et sa compagne, Bibi Nawsheen Beeharry, avaient, dans un premier temps, tenté d’avoir aussi vite que possible la signature d’un médecin de l’hôpital Jawaharlal Nehru, qui était de service, pour certifier le décès de l’enfant. Cependant, le médecin a refusé d’accéder à leur demande. C’est ainsi que la doctoresse Nesha Soobhug est entrée en jeu. Lors son interrogatoire, elle a soutenu qu’elle a été contactée, cette nuit-là, pour venir à l’hôpital.  

Nesha Soobhug, la doctoresse du privé, qui avait émis le certificat de décès du petit, a été ensuite arrêtée par la police qui lui reprochait d’avoir certifié que le nourrisson est décédé de cause naturelle (simple arrêt du cœur). 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !