Live News

Meurtre du petit Ayaan : «Boukou dimoune kouma mwa revolte», dit le PM 

« Noune trouve kouma enn zen garson de deux ans fin mor, ene veritab dram. Boukou dimoune kouma mwa revolte. Lanket pou determine ban dimounes ki an koz. Nou goverman nou pe pran nou responsabilite ». Ce sont les propos tenus par le Premier ministre en fin d'après-midi ce mercredi pour commenter le meurtre du petit Ayaan, battu à mort par son beau-père. Pravind Jugnauth prenait la parole à l'inauguration du « social hall » de la Moka-Flacq Gahlot Rajput Federation à Flacq.

Pour le chef du gouvernement, «des cas pareils nous donnent raison de durcir les peines contre des actes ignobles ». 

Pravind Jugnauth a, dans la foulée, cité le Children's Bill, présenté en première lecture au Parlement mardi.   

Le Premier ministre affirme que nous nous devons nous inspirer des «enseignements des valeurs culturelles et religieuses», lesquelles nous enseignent « comment il faut vivre et respecter notre prochain et la loi ».

« Ena dimoune inn trouv zot derape, pran simin ki pa bizin, zot ena ene komporteman ki kondanab », déplore-t-il. 

« Sociokiltirel anseign nous ban vre valer kiltirel, li montre nou ki manier nou pe progresse, li important servi sa pou kapav simante encore pliss le lien avec banes zot kominote, linite nasional », a-t-il ajouté. 
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !