Live News

Meurtre d’Indurman Gaungoo à Mahébourg : un troisième suspect arrêté

Francesca Sansquartier a donné le nom d’un second complice.

Vijesh Fowdar, 29 ans, a été dénoncé par Francesca Sansquartier. La suspecte affirme avoir bénéficié de l’aide de ce second complice pour jeter la victime dans la rivière Tombeau après son agression, le 2 mai dernier.

Deux semaines après le meurtre d’Indurman Gaungoo, 62 ans, la Criminal Investigation Division (CID) de Mahébourg a procédé, mardi, à l’arrestation d’un troisième suspect dans cette affaire. Vijesh Fowdar, 29 ans, a été désigné par Francesca Sansquartier, 29 ans également, comme étant son second complice, au côté d’Anand Pydiah, 43 ans. Ils auraient ainsi été trois, le 2 mai dernier, au bord de la rivière Tombeau, à Mahébourg, pour se débarrasser de la victime, qui venait d’être agressée, en la jetant à l’eau.  

Après avoir participé à une reconstitution des faits le 13 mai, Francesca Sansquartier a de nouveau été interrogée par les hommes de l’inspecteur Jugasing. Elle est revenue en détail sur les circonstances de la mort d’Indurman Gaungoo. La jeune femme aurait proposé ses charmes au sexagénaire mais un désaccord au sujet du tarif aurait déclenché une dispute. Son compagnon, Anand Pydiah, serait alors intervenu. Il aurait giflé le client, qui se serait effondré sur la berge de la rivière et n’aurait plus bougé.

Selon la suspecte, la décision a été prise de balancer l’homme dans le cours d’eau. Or, à deux, explique Francesca Sansquartier, ils ne sont pas parvenus à soulever le corps. C’est ainsi, poursuit-elle, qu’elle a téléphoné à son ami Vijesh Fowdar pour lui demander son aide. Cet habitant de la localité serait rapidement venu les rejoindre. « Li finn donn nou koudme pou lev lekor. Linn atrap lipie ek Anand kote latet. Zot inn zet li dan delo. » 

Interpellé et placé en état d’arrestation, Vijesh Fowdar a nié les faits qui lui sont reprochés. Connu des services de police pour des délits de vol, il a demandé à être assisté de son avocat pour donner sa version. Présenté devant la Cour de district de Grand-Port/Savanne, il fait l’objet d’une accusation provisoire de meurtre, tout comme Francesca Sansquartier et Anand Pydiah. Les trois suspects sont en détention.

Quand le corps sans vie d’Indurman Gaungoo a été repêché, le 2 mai, la police a d’abord pensé à une noyade. Cette thèse a cependant été écartée après que l’autopsie a révélé qu’un œdème pulmonaire était la cause du décès. Le 6 mai, des plongeurs de la police ont retrouvé les vêtements de la victime à plusieurs mètres de profondeur dans la rivière. Les enquêteurs de la Field Intelligence Unit et de la CID de Mahébourg ont fini par établir les faits. Francesca Sansquartier et Anand Pydiah ont alors été arrêtés le 10 mai.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !