Live News

Meurtre de Shabneez Mohamud - Non-assistance à personne en danger : «des sanctions seront prises», dit Mario Nobin

«Des sanctions seront prises une fois que le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) aura soumis sa décision sur une possible mise en inculpation provisoire. A ce stade, trois policiers sont concernés». C’est qu’a affirmé Mario Nobin, ce lundi après-midi 16 septembre. Le commissaire de police répondait à une question d’un journaliste sur l’enquête initiée contre des policiers de Bel-Air-Rivière-Sèche. On leur reproche de ne pas être intervenus à temps pour porter secours à Shabneez Mohamud, étranglée par son époux, le 10 septembre. Les policiers sont soupçonnés de non-assistance à personne en danger.

Les fils de la victime, âgés de 10 et 14 ans respectivement, avaient cherché de l’aide auprès de la police après l’agression de leur mère. Cependant, selon les premiers éléments de l’enquête et les caméras de la CCTV, les policiers ne sont intervenus qu’une heure plus tard.

«Dès que nous avons pris connaissance du comportement de ces policiers dans le cadre du meurtre de Shabneez Mohamud, nous avons aussitôt démarré une enquête. Celle-ci a été bouclée en 72 heures. On attend maintenant l’avis du DPP pour connaître la marche à suivre», a précisé Mario Nobin. Selon le commissaire de police, «si on n’a pas du personnel honnête et intègre dans une organisation, celle-ci est naturellement vouée à l’échec».

Des propos que le commissaire a tenus à l’issue de sa participation au 45e anniversaire de la Police Helicopter Squadron (PHS), célébré à l'aéroport de Plaisance.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !