Faits Divers

Meurtre de Pooja Gumbheer : le procès de Dharamsing Bissoo en mars 2019

Dharamsing Bissoo Dharamsing Bissoo aurait asséné plusieurs coups de couteau à sa compagne en 2014.

Dharamsing Bissoo aurait asséné plusieurs coups de couteau à sa compagne. Une audience dans son procès devant la Cour d’assises pour le meurtre de Pooja Gumbheer est prévue le 18 mars 2019. Il n’a pas insisté sur sa motion de remise en liberté conditionnelle. 

Dharamsing Bissoo, un maçon d’une trentaine d’années résidant à Quatre-Bornes, répond, devant la Cour d’assises, du meurtre de sa concubine, Pooja Gumbheer. Celle-ci était âgée de 21 ans et son compagnon lui aurait asséné plusieurs coups de couteau, le 23 février 2014, à Randhany Lane, à Quatre-Bornes. 

Dharamsing Bissoo, par le biais de son homme de loi Me Avineshwar Dayal, avait formulé une demande de remise en liberté conditionnelle. La poursuite avait objecté et il n’a pas insisté. Il demeurera en détention jusqu’au début de son procès le 18 mars 2019. 

Selon les recoupements, le meurtrier présumé voulait à tout prix récupérer sa compagne, car elle l’avait quitté. Pooja Gumbheer était coiffeuse et habitait La Source, à Quatre-Bornes avec son concubin Dharamsing Bissoo. Cependant, elle avait déserté son domicile pour trouver refuge chez son frère dans la même localité. 

Dharamsing Bissoo serait de nature violent et aurait l’habitude de frapper la jeune femme. Cette dernière avait même obtenu un « Protection Order » contre son concubin. 

Le 23 février 2014, Dharamsing Bissoo aurait pris quelques verres avec des amis. Alors qu’il marchait dans la rue, il serait tombé sur Pooja. Celle-ci était en compagnie de sa belle-sœur. Le prévenu, une fois de plus, aurait supplié la jeune femme de retourner auprès de lui. Mais celle-ci a refusé, étant déterminée à mettre fin à cette relation. Il a, par la suite, aussi tenté de la joindre au téléphone en vain.

Devant les refus répétés de Pooja, Dharamsing Bissoo a décidé de se rendre chez le frère de cette dernière où elle habitait. Il lui aurait supplié pour qu’elle revienne vivre avec lui. Mais elle a campé sur sa position et lui a fait part de sa décision de rompre. Le ton serait monté. Une altercation aurait éclaté et la situation aurait dégénéré. 

Dharamsing Bissoo aurait pris un couteau de cuisine. Il se serait jeté sur la jeune femme et l’aurait immobilisé. Il lui aurait porté un premier coup au cou et elle se serait effondrée. Alors qu’elle était au sol, il lui aurait asséné plusieurs coups et aurait ensuite pris la fuite. Quand le frère de la jeune femme est rentré, il l’a trouvée gisant dans une mare de sang. Il aurait alerté immédiatement la police. 

Dharamsing Bissoo s’est, quant à lui, constitué prisonnier au poste de police de Quatre-Bornes. L’autopsie a attribué le décès de Pooja Gumbheer à un coup porté au cœur. Elle avait également plusieurs blessures sur le corps.