Faits Divers

Meurtre de Nazmah Rummun - Reconstitution des faits : Shakeel Rummun raconte le drame 

Shakeel Rummun a tué sa mère avec la complicité de sa compagne.

Shakeel Rummun, 32 ans, meurtrier présumé de sa mère Nazmah Rummun âgée de 64 ans, a participé à un exercice de reconstitution des faits dans la journée du vendredi 25 octobre. Après être passé aux aveux, Shakeel Rummun a accompagné les enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Moka sur les lieux du drame. Après avoir assené des coups de couteau à sa mère, à son domicile, il a expliqué s’être débarrassé du corps avec l’aide de sa concubine. 

En présence des experts de la Scene of Crime Office (SOCO), le  présumé meurtrier a expliqué comment une dispute s’était déclarée à son domicile et comment il aurait poignardé sa mère Nazmah. Pour sa défense, il a expliqué avoir agi de manière à éviter que sa mère ne le poignarde lui-même ; puis, l’homme de 32 ans a conduit les enquêteurs sur la route pour Nouvelle-Découverte. 

Par la suite, de retour au lieu du drame, il a également expliqué comment il avait placé le cadavre de sa mère dans son véhicule, avant de se diriger vers Rose-Belle pour terminer son parcours à Le Souffleur, où il aurait jeté le corps dans la mer houleuse. 

Les enquêteurs de la CID devraient poursuivre cet exercice mardi prochain, 29 octobre. La participation de la compagne du suspect, Nishita Jugurnath, 21 ans, à un exercice similaire devrait avoir lieu dans les jours qui viennent. 

Dans l’après-midi du vendredi 25 octobre, la jeune femme a été conduite dans la maison où elle vivait, l’exercice étant mené par le Détective Inspecteur (DI) Cowlessur, avec la participation des auxiliaires canins de la Dog Section Unit de la police. Des éléments de la Special Supporting Unit (SSU) et de l’Emergency Response Service (ERS) étaient aussi présents pour assurer le bon déroulement de la procédure. 

Shakeel Rummun a déjà avoué avoir poignardé sa mère le 17 octobre dernier avant de la découper en morceaux. Il aurait bénéficié de la complicité de sa compagne, Nishita Jugurnath. Le jeune homme reprochait à sa mère de l’avoir menacé de nuire à son couple, en utilisant la sorcellerie. Il dit avoir ensuite placé les restes du cadavre de sa mère dans une valise qu’il a balancée à Le Souffleur. À cet endroit, les recherches pour retrouver la valise ou les restes du cadavre de Nazmah Rummun n’ont rien donné jusqu’ici.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !