Faits Divers

Meurtre de Marie Ginette Samuel en 2017 : la nièce aux assises 

marie Marie Natacha Véronique Arcanthe en cour d’assises mercredi.

Poursuivie pour le meurtre sans préméditation de sa tante Marie Ginette Samuel, le 8 novembre 2017, Marie Natacha Véronique Arcanthe, née Capiron, a comparu le mercredi 22 janvier 2020 aux assises. La jeune femme, âgée au moment des faits de 31 ans et demeurant auparavant à Cité Richelieu, Petite Rivière, a plaidé coupable dans l’affaire. Elle est actuellement en détention préventive.

À l’appel de l’affaire devant le juge Benjamin Marie Joseph, le procès a été renvoyé au 31 janvier 2020. Cela en l’absence de l’avocat de la prévenue, Me Ali Hajee Abdoula. Celui-ci est souffrant. La poursuite, représentée par Me Azam Neerooa, assistant du Directeur des Poursuites Publiques, n’a pas objecté à la demande de renvoi. Vingt-et-un témoins ont été assignés pour les besoins du procès.

La victime, âgée de 70 ans, a été tuée à coups de couteau. Elle a été retrouvée gisant dans une mare de sang. La prévenue avait fini par faire des aveux à la police. Marie Natacha Véronique Arcanthe a notamment expliqué à la police avoir été surprise par la victime en train de cambrioler sa maison.

C’est la peur d’être dénoncée, du fait que la défunte l’avait identifiée, qu’elle dit avoir agressé mortellement sa tante. La prévenue a soutenu dans ses aveux qu’elle rencontrait des difficultés financières. Le jour du drame, elle s’était rendue chez la victime. Celle-ci lui aurait notamment demandé de régler des factures. La prévenue déclare avoir aperçu que sa tante gardait de l’argent sur une étagère. Elle a alors décidé de voler cet argent. Après avoir commis son crime, elle a volé Rs 10 000 chez la défunte. Cela avant de quitter les lieux.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !