Live News

Meurtre de Marguetson Legentille : un troisième suspect arrêté

Le lieu où Marguetson Legentille (en médaillon) a été mortellement agressé.

José Stephano Edouard, âgé de 33 ans, a été arrêté le lundi 20 juin 2022. Il est le troisième suspect du meurtre de Marguetson Legentille, 63 ans, survenu dans la nuit du 6 au 7 juin à Résidence La Cure. Le trentenaire a été traduit en justice. 

L’enquête de police sur l’agression mortelle de Marguetson Legentille, 63 ans, à Résidence La Cure, progresse. Un troisième suspect a été arrêté le lundi 20 juin 2022 par les enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord. Il s’agit d’un dénommé José Stephano Edouard, âgé de 33 ans.  Connu des services de police, cet habitant de Ti Rodrigues, Résidence La Cure, a comparu devant le tribunal de Port-Louis. Il est provisoirement inculpé de meurtre. Il est maintenu en cellule policière, au même titre que les deux autres suspects Jacques Désiré Perrine, âgé de 49 ans et de Yolann Cédric Henriette, âgé de 19 ans.

Peu après son arrestation par l’escouade dirigée par l’inspecteur Ashvin Lullith, José Stephano Edouard a été fait l’objet d’un interrogatoire. Il a nié toute implication dans ce drame qui s’est joué dans la nuit du lundi 6 juin au mardi 7 juin et qui a coûté la vie à Marguetson Legentille. Fleurette, qui est la sœur de la victime, ainsi que des témoins habitant Ti Rodrigues avaient identifié quatre personnes lançant des pierres sur la maison où vivait Marguetson Legentille. 

Tuyau d’arrosage autour du cou 

Le lendemain, vers 9 heures, Fleurette s’est rendue chez son frère. Une fois sur place, elle a constaté que la porte principale était verrouillée à double tour. Ce qui n’était pas habituel. Elle a sollicité l’aide de quelques proches qui ont dû forcer la porte. 

Ils ont eu le choc de leur vie. Ils ont trouvé Marguetson Legentille sans vie et à genoux, avec un tuyau d’arrosage autour du cou et accroché à une poutre au plafond. Ce qui, dans un premier temps, laissait croire à un suicide.  Mais la famille du défunt est convaincue que Marguetson Legentille a été agressé par un groupe de personnes. La CID de Port-Louis Nord s’est aussitôt saisie de l’affaire. L’autopsie a conclu à un meurtre. Peu de temps après, un premier suspect, Yolann Cédric Henriette, a été embarqué par la police. 

Vie jalonnée d’épreuves

Qui était Marguetson Legentille ? Il a eu une vie jalonnée d’épreuves. Il est né à Camp-Pintade, à Rodrigues. En 2012, sa mère qui était installée à Maurice est tombée gravement malade. « So mama ti anvi trouv li. Linn vinn Moris. Depi sa li pa ti retournn Rodrig », explique la nièce du défunt.

Le 27 novembre 2014, il s’était rendu chez des proches à Batterie-Cassée où il avait pris quelques verres. Une bagarre avait éclaté. Il avait poignardé Darnley Jolicoeur, 23 ans, le gendre de sa sœur, qui n’avait pas survécu.  Marguetson Legentille avait fait l’objet d’une accusation de meurtre. En janvier 2018, il avait été jugé coupable de coups et blessures ayant entraîné mort d’homme. Il avait été condamné à huit ans de prison avant d’être libéré en 2020.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !