Live News

Meurtre de l’agent Dimple Raghoo : un «laboratoire» de drogue de synthèse démantelé à Port-Louis 

  • Vaporisateurs, benzène et acide saisis par la MCIT 

Descente policière dans le Ward IV à Port-Louis dans l’après-midi du vendredi 27 novembre 2020. Jordan Cliff Ah-Kang, 25 ans, a été conduit dans un appartement soupçonné d’être l’endroit où sa bande et lui fabriquaient de la drogue de synthèse. Il figure parmi les suspects arrêtés par la Major Crime Investigation Team (MCIT) dans le cadre des perquisitions menées à la suite du meurtre de l’agent Dimple Raghoo survenu lors d’une opération de livraison surveillée le mardi 24 novembre. 

En présence de commandos de la Special Support Unit (SSU) et d’experts du Scene of Crime Office (SOCO), le jeune homme a conduit la police à l’intérieur de l’appartement qu’il occupait en location. Plusieurs de ses amis faisant partie de la bande s’y rendaient souvent pour la fabrication de la drogue synthétique. Le lieu avait été aménagé pour cette besogne. 

Des objets utilisés dans la fabrication de drogue de synthèse ont été trouvés : des bouteilles d’essence, du benzène, du papier aluminium, un conteneur d’acide et une quantité de graines de Datura (plante hautement toxique dont l’ingestion en traîne une grave intoxication nécessitant une hospitalisation ou provoquant la mort ; NdlR). Des vaporisateurs utilisés durant le processus de fabrication ont aussi été saisis. 
Jordan Ah-Kang aurait agi comme fournisseur des produits de base pour le compte de ce laboratoire artisanal clandestin situé dans le Ward IV. Face aux hommes de l’ASP Vikash Seebaruth, patron de la MCIT, il a expliqué comment ses complices et lui fabriquent de la drogue. Il a précisé qu’ils ont choisi cet endroit pour éviter d’être épinglés en cas de perquisition à leurs domiciles par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu). « Nou pa kapav fer sa kot nou. Tansion gagn trape… » a-t-il dit.

C’est aussi pour cette raison que les produits étaient souvent dissimulés sur un terrain en friche de la région. Jordan Ah-Kang a d’ailleurs conduit les enquêteurs de la MCIT sur ce terrain qui se trouve à une centaine de mètres de l’appartement. 

Ils avançaient dans le quartier où s’étaient déjà massés plusieurs badauds. « Hein, isi mem ki bann piti la ti pe fer zot pwazon ! » lâche une habitante. À l’issue de la descente policière, Jordan Ah-Kang a été conduit à Petite-Rivière. Il a montré aux limiers le commerce où il se procurait des produits, dont du benzène. 

Les autres suspects seront appelés, à tour de rôle, à participer à des exercices similaires durant lesquels ils devront s’expliquer sur ce trafic. À l’instar de Jordan Venpin, 19 ans, arrêté lui aussi, qui devrait y participer dans les jours à venir. Il est soupçonné d’être celui qui préparait la drogue synthétique. 

La MCIT a arrêté trois autres suspects jusqu’ici en sus de Jordan Ah-Kang et de Jordan Venpin. Il s’agit de Wazil Meerkhan, 26 ans, le conducteur de la voiture qui a roulé sur la policière et celui qui ne détient pas de permis, Dylan Carman, 26 ans, et Hashim Hyderkhan, 29 ans, le propriétaire du véhicule utilisé mardi. De la drogue et des sommes d’argent ont été saisies lors des perquisitions menées au domicile de certains suspects.

L’agent de l’Adsu Dimple Raghoo a été tuée de sang-froid le mardi 24 novembre sur l’aire de stationnement du centre commercial de Beau-Vallon. Elle a été écrasée par le véhicule des trafiquants durant une opération de livraison surveillée de drogue synthétique. La policière et son collègue se sont fait passer pour des dealers dans le cadre de cette mission d’infiltration. Les suspects ont tenté de leur vendre 600 grammes de drogue de synthèse.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !