Live News

Meurtre de Keshav Sewtohul en novembre 2018 : les confessions du policier mènent au présumé commanditaire

policier Le policier a reconnu les faits.

Cinq mois après le meurtre de Keshav Dev Sewtohul, 30 ans, survenu à Solitude, la Criminal Investigation Division (CID) de Trou-aux-Biches a procédé à une nouvelle arrestation, mardi. Il s’agit de celle de Joseph Enrico Etienne, 49 ans, un éleveur de porcs, soupçonné d’être le commanditaire de ce règlement de compte.

Dès le départ de cette affaire, les enquêteurs se doutaient de la version du policier Arasen qui disait qu’il avait, le 3 novembre dernier, rencontré son ami Dev Sewtohul par hasard à Solitude et qu’il l’avait alors conduit à l’hôpital du Nord. Cependant, il a fini par cracher le morceau. Il a expliqué, avec moult détails, que c’est une affaire de drogue qui est à l’origine de la mort de son ami Dev.

Aux dires du policier, le 2 novembre dernier, il a été approché par Joseph Enrico Etienne qu’il dit connaître sous le nom de Souris. « Il est un trafiquant de drogue et était accompagné d’autres personnes. Ils m’ont agressé. Ils disaient que Dev leur devait de l’argent suite à une transaction de drogue », a-t-il expliqué aux limiers de la CID de Trou-aux-Biches. « Souris a menacé de faire du mal à ma famille si je ne les aidais pas à avoir Dev », a-t-il déclaré.

keshav
Keshav Dev Sewtohul.

Le 3 novembre 2018, le policier dit avoir participé à la séquestration du jeune homme. Dev Sewtohul a été agressé puis hissé à bord d’un 4 x 4. La victime aurait été projetée hors de la voiture à Solitude, alors que le véhicule était en marche. Elle se retrouva dans un caniveau et fut grièvement blessée et laissée pour mort. C’est le policier Arasen qui l’avait conduite à l’hôpital du Nord, à Pamplemousses. Dans cette nouvelle version, il dit avoir suivi le tout-terrain à bord duquel se trouvait Dev. « Si mo pa ti sote depi sa 4x4 la, banla ti pou touy mwa », aurait dit à la victime Goinsamy Arasen. Le jeune homme avait alors été hospitalisé. Dans une déclaration à  la police, la victime était parvenue à dire qu’elle était à bord d’un 4 x 4 et qu’elle aurait fait une chute sans donner plus de détails.

Le 18 novembre, Keshav Dev Sewtohul a poussé son dernier souffle. L’autopsie pratiquée par le Dr Shaila Prasad Jankee, médecin légiste, a révélé qu’il avait été victime d’une agression. Il a succombé à une fracture du crâne. Il portait plusieurs blessures et des cicatrices, ce qui laisse à penser qu’il avait été ligoté.

Joseph Enrico Etienne a été arrêté à la suite de cette dénonciation. Mardi à 5 heures, plusieurs unités de la police de la Northern Division ont effectué une descente au domicile du suspect. Il a été placé en état d’arrestation. Rien d’incriminant n’a été retrouvé dans sa maison.

Confrontation positive

Conduit dans les locaux de la CID de Piton, le quadragénaire rejette les allégations du policier Arasen.  Toutefois, lors d’une confrontation entre les deux hommes, Souris a été positivement identifié. Le nouveau suspect compte donner sa version des faits en présence de son homme de loi. Il a comparu en cour de Pamplemousses, mardi, sous une charge provisoire de meurtre. Quant à Goinsamy Arasen, il sera présenté ce mercredi en cour pour son inculpation provisoire d’ « aiding and abetting in the commission of a crime, to wit murder ». L’enquête, placée sous la supervision du surintendant Behary et de l’assistant-commissaire Dawoonarain, se poursuit. À noter qu’une prostituée avait été également arrêtée le 21 novembre dernier. D’autres suspects sont recherchés dans le cadre de cette enquête.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !