Live News

Meurtre de Joyce Revat : «Li dir mwa Rodney Rambhojun bat li pou nanie», dit sa soeur 

Joyce Revat, 32 ans, était victime de violence conjugale, mais cette fois-ci elle y a laissé sa vie. Selon, sa sœur, Marie Sulvia Revat, plusieurs plaintes ont été déposées à la police pour violence conjugale. 

«Tou kou nou ale. Nou al stasion nu al donn konplaint stasion ki li bat fam-la. Li apiy so latet ek miray», a déclaré Marie Sulvia Revat à TéléPlus.

Joyce Revat a succombé aux coups de son concubin, Rodney Rambhojun, dans la nuit du jeudi 12 septembre. Cet aide-chauffeur de Résidence Malherbes, Curepipe, âgé de 36 ans, a été arrêté. Il a avoué avoir agressé la victime «akoz enn problem manze».

La dernière fois que Joyce Ravat, une habitante de Cité Pitot, situé à l'arrière du supermarché Sik Yuen, à Curepipe, a été battue, remonte à trois semaines, affirme sa sœur. 

«Lin rakonte mwa. Li dir mwa Rambhojun bat li pou nanie. Li pa kapav wadir nek koz ar mwa. Pa kapav koz ek personn. Koumadir li pa gayn drwa frekan so bann fami. Ni personn.»

L’ex-époux de Joyce Ravat, Jean-François Jamac, a pour sa part, affirmé qu’il est resté en contact avec elle après leur séparation, il y a cinq ans, pour le bien de leurs trois enfants, âgés de 13, 14 et de 16 ans. 

«So bann zanfan ress ar mwa», explique l'ex-époux. Cela fait un mois, dit-il, qu’il n’a pas revu la victime : «Li ti vinn dan cite li vinn get so ser apres linn ale». 

Selon Jean-François, Rodney a menacé Joyce plusieurs fois.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !