Live News

Meurtre de Jean Kenny Jacquette : Vicky Ramadith maintient qu’il ne détient pas d’arme à feu

Accusé provisoirement du meurtre de Jean Kenny Jacquette, Vicky Ramadith est retourné sur les lieux du crime ce mercredi matin, 4 août, à Bambous.

L’exercice a débuté à 6 h 30.

D’abord, les enquêteurs se sont rendus à La Ferme où Vicky Ramadith leur a expliqué qu’il s’est disputé sur place avec un dénommé Marcel, concernant le nettoyage d’un terrain en friche, le lundi 26 juillet. Selon ses dires, il a ensuite regagné son domicile à l’Avenue, Belle Isle. Le même jour, il a entendu un bruit assourdissant.

Lors de la deuxième partie de l’exercice, Vicky Ramadith a été conduit devant son domicile, là où Jean Kenny Jacquette a été touché par une balle de calibre de 12 millimètres.

Le suspect maintient qu’une balle est partie lors d’une lutte avec la bande de Jean Kenny Jacquette. Il a une nouvelle fois affirmé qu’il ne possède aucune arme à feu, précisant que l’arme appartient à la bande qui accompagnait la victime.

Direction ensuite vers un terrain en friche, se trouvant à côté de la route royale à Bambous, lieu où Vicky Ramadith affirme qu’il s’est caché pendant plusieurs heures avant de se constituer prisonnier.
L’exercice qui s’est déroulé en présence de l’avocat du suspect, Me Yatin Varma, a pris fin au bout d’une heure.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !