Live News

Meurtre de Jean Kenny Jacquette : « J’ai tiré sur un groupe d’individus armé pour me défendre », dit Vicky Ramadith

Jean Kenny Jacquette

« J’ai tiré sur un groupe d’individus armés pour me défendre ». C’est ce qu’a déclaré Vicky Ramadith aux limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Bambous ce mercredi matin 28 juillet. Arrêté dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Jean Kenny Jacquette, Vicky Ramadith a affirmé aux enquêteurs que ce groupe d’individus n’aurait pas apprécié que des travailleurs sociaux de la région et lui-même avaient nettoyé un terrain en friche de la localité. Car ce terrain était un repaire de toxicomanes, dit-il.  

« Ces personnes avaient l’intention de m’agresser »

C’est un différend qui date de plusieurs semaines. Vicky Ramdith, âgé de 40 ans, et plusieurs de ses amis avaient décidé de prendre le taureau par les cornes. Ils ont décidé de nettoyer un terrain en friche appartenant à l'État. D’ailleurs, ils ont ramassé plus d’une centaine de seringues sur place.  

Parallèlement, ils apportaient leur aide aux toxicomanes en leur offrant de la nourriture. Action qui n’était pas vu d’un bon œil par des trafiquants de la région.  

Lundi matin, soit le 26 juillet 2021, une violente dispute a éclaté dans la région entre la bande de Vicky Ramdith et des toxicomanes.  À la mi-journée, des individus armés circulant à bord de plusieurs voitures ont débarqué à l’avenue Belle Isle. Et une détonation a été entendue. 

Le suspect Vicky Ramdith a confirmé aux enquêteurs avoir fait feu sur un groupe d’individus armés de sabre et de « samouraï ». Selon ses dires, ces personnes avaient l’intention de l’agresser à la suite d’une dispute avec un habitant du quartier un peu plus tôt.  

Rappelons que Jean Kenny Jacquette, 31 ans, a été abattu par balles, à Bambous, lundi après-midi 26 juillet. Il a été tué d’une décharge de chevrotines.  

Le principal suspect, Vicky Ramadith, s’est constitué prisonnier en début de soirée lundi. 

L’enquête se poursuit. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !