Faits Divers

Meurtre de Jaylall Seemunto en 2005 : le procès des présumés meurtriers entendu quinze ans après

La victime a été retrouvée dans une mare de sang au cimetière de Bois-Marchand à Terre-Rouge.

Les présumés meurtriers de Jaylall Seemunto ont comparu, le lundi 10 février 2020, en cour d’assises. Les prévenus sont Veekram Sepaul, 42 ans et résidant à Fond-du-Sac, et Gilbert Emmanuel Boivin, 49 ans et demeurant à Roche-Bois. Ils sont poursuivis sous une accusation de meurtre. Un troisième prévenu dans l’affaire, Gowreeshankur Juglaul, un entrepreneur de 45 ans et résidant la région de Triolet, était, lui, poursuivi pour entente délictueuse. 

À l’appel de l’affaire, Me Vijay Appadoo, Assistant Directeur des Poursuites Publiques, a présenté un avis d’abandon de poursuites contre Gowreeshankur Juglaul. Il ressort que celui-ci pourrait faire face maintenant à des poursuites devant la cour intermédiaire.

Quant à Veekram Sepaul et Gilbert Emmanuel Boivin, qui ont signifié leur intention de plaider non coupable, leur procès aux assises a été fixé pour être pris sur le fond du 23 au 31 juillet 2020. Le lundi 10 février 2020, le juge a informé les parties qu’il y a eu des changements dans la loi régissant le système de jury. En conséquence, la défense sera informée deux semaines avant la tenue du procès de la liste des jurés potentiels. 

Rs 15 000 pour «ene travay»

Veekram Sepaul et Gilbert Emmanuel Boivin sont défendus respectivement par Mes Shamir Hossany et Ravi Rutnah. Quant à Gowreeshankur Juglaul, il est représenté par Me Dick Kwan Tat. 

L’affaire remonte au 8 avril 2005, soit près de quinze ans de cela. La police a découvert le corps de Jaylall Seemunto, 59 ans, un guérisseur renommé dans la région de Plaine-des-Papayes, gisant dans une mare de sang, au cimetière de Bois-Marchand à Terre-Rouge. Il a été transporté à l’hôpital Sir Seewoosagur Ramgoolam National (SSRN) à Pamplemousses où les médecins n’ont pu que constater son décès. L’enquête menée par la brigade criminelle a abouti à l’arrestation des trois prévenus.

Selon la police, le guérisseur a été victime d’un règlement de comptes. Cela, car Veekram Sepaul voulait récupérer l’argent qu’il avait donné à Jaylall Seemunto pour un « travay » qu’il lui avait demandé de faire mais qui n’avait pas donné les résultats escomptés. Il voulait récupérer les Rs 15 000 qu’il lui avait remises. C’est ainsi qu’il a ourdi un complot avec ses amis, Gilbert Emmanuel Boivin et Gowreeshankur Juglaul, pour tabasser Jaylall Seemunto.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP