Faits Divers

Meurtre de Janice Farman en 2017 : Mansing et Soneea plaident coupable

Kamlesh Mansing et Anish Soneea Kamlesh Mansing et Anish Soneea en cour d’assises mercredi.

Le procès intenté aux assises à Kamlesh Mansing et Anish Soneea a démarré le mercredi 11 septembre 2019. Le premier a plaidé coupable du meurtre sans préméditation de l’Écossaise Janice Farman, à Albion le 6 juillet 2017, tandis que le second a plaidé coupable de complicité. 

«Janice Farman avait adopté un petit garçon souffrant d’autisme depuis que celui-ci avait trois mois. Il m’avait appelé dans la nuit du 6 juillet 2017 pour me dire que sa maman est morte et saignait de la bouche ». C’est ce qu’a affirmé en cour d’assises Marie Lourdes Marthe Lorna Nemdharry, cadre chez PECS Mauritius Ltd et ex-collègue de la victime. 

Elle a témoigné dans le cadre du procès intenté à Kamlesh Mansing, 27 ans, originaire de Quatre-Bornes, et Anish Soneea, 20 ans, issu de La Source, Palma. 

D’emblée, l’audition des témoins a démarré avec le témoignage de Marie Lourdes Marthe Lorna Nemdharry. Interrogée par Me Azam Neerooa, assistant Directeur des Poursuites Publiques (DPP), le témoin a expliqué que la victime avait rejoint la compagnie en 2014. Elle avait adopté un petit garçon, âgé de 10 ans au moment du drame. Celui-ci est atteint d’autisme. La jeune femme explique qu’elle avait fait la connaissance du petit garçon, car sa mère adoptive l’emmenait souvent au bureau après l’école. Le soir du drame, dit-elle, le garçon l’a appelé pour lui dire qu’il « y avait trois hommes dans la maison ». 

Aveux 

Cela, avant d’ajouter que sa maman est morte et saignait de la bouche. Le témoin a soutenu avoir alors contacté la police d’Albion. La victime, dit-elle, était alors en relation avec un Camerounais, qui n’était pas au pays ce soir-là. 

Lors de son audition en cour, le surintendant de police Luciano Gérard a indiqué que Kamlesh Mansing et Anish Soneea ont fait des aveux à la police dans l’affaire. Ils ont participé à une reconstitution des faits le 17 juillet 2019 avec un troisième prévenu, en l’occurrence Ravish Rao Fakhoo, 27 ans, qui habitait Palma. Celui-ci a plaidé coupable sous une accusation réduite de coups et blessures mortels infligés sans intention de tuer. Le haut gradé a révélé que les trois ont admis avoir concocté un plan à Tamarin pour cambrioler la maison de la victime. Cela, en raison des difficultés financières que Ravish Rao Fakhoo rencontrait alors.

Me Ravi Rutnah, avocat de Kamlesh Mansing, a cherché à savoir si la victime avait un permis de travail. Anish Soneea est quant à lui représenté par Me Arun Kutwaroo.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !