Faits Divers

Meurtre de Janeeta Ramchurn en 2013 : Kunal Prayagsing plaide coupable

Kunal Prayagsing Le prévenu aux assises le mardi 5 mars 2019.

Poursuivi pour le meurtre de sa petite amie, Janeeta Ramchurn, en 2013, Booshan Prayagsing, aussi connu sous le nom de Kunal, a plaidé coupable le mardi 5 mars 2019. Huit témoins seront entendus ce mercredi 6 mars 2019.

Le procès intenté aux assises à Kunal Prayagsing, un mécanicien de 24 ans et habitant auparavant à Phoenix, a été appelé le mardi 5 mars 2019. C’était devant la juge Shameem Hamuth-Laulloo.

Le prévenu est poursuivi pour le meurtre de son ex-petite amie, Janeeta Ramchurn, âgée de 18 ans. Crime commis le 6 mars 2013 sur les flancs de La Citadelle à Port-Louis.

À l’appel de l’affaire, Kunal Prayagsing a plaidé coupable. L’audition des témoins démarre ce mercredi 6 mars 2019. Huit témoins seront entendus. Le prévenu est défendu par Mes Rama Valayden, Askshaye Cheenatur et Shahzaad Mungroo. La poursuite est représentée par Mes Asha Egan-Ramano, Senior Assistant Director of Public Prosecution, Bhavna Bhagwan, et Dzedhaan Bhatoo.

Le prévenu, ayant plaidé coupable, la juge a renvoyé les jurés potentiels à leurs occupations.

Selon la police, le prévenu a fait des aveux. Dans une déclaration consignée à la Major Crimes Investigation Team (MCIT), le jeune homme, âgé alors de 19 ans, avait avoué avoir étranglé la victime sur les flancs de La Citadelle.

Kunal Prayagsing a relaté dans sa déposition à la police, le 7 mars 2013, les circonstances qui ont conduit au drame. Cela faisait huit mois qu’il avait fait la connaissance de la victime (plus connue sous le nom de Karishma Ramchurn), à travers les réseaux sociaux. La victime travaillait dans un magasin de la capitale et habitait Montagne-Longue. Après les messages échangés, ils ont pris des rendez-vous en amoureux au Caudan Waterfront, Port-Louis.

Sincérité en doute

Les deux jeunes filent le parfait amour jusqu’au mois de mars 2013, soutient le prévenu dans sa déposition. Puis, il se met à douter de la fidélité de sa petite amie. « Monn check so bann mesaz ek so bann call parski mo koumans gagn dout lor so sinserite. » Kunal Prayagsing dit avoir offert un portable à Janeeta Ramchurn. Le prévenu déclare avoir aperçu sur le portable un message signé des initiales « BB ».

Il interroge alors sa petite amie. Selon le prévenu, la jeune fille lui aurait avoué avoir rencontré un autre homme à un mariage. Cet individu serait déjà marié et père de cinq enfants.

Kunal Prayagsing décide d’avoir le cœur net. Il appelle l’autre homme sur le numéro relevé sur le portable de la victime. L’homme lui aurait avoué ses sentiments pour Janeeta. « Mo latet inn fatige », devait affirmer le jeune homme dans sa déposition.

Le 6 mars 2013, le prévenu se rend tôt à la gare du Nord à Port-Louis dans l’espoir de rencontrer sa petite amie avant qu’elle n’aille travailler. Effectivement, elle le croise à la gare et ils se rendent à La Citadelle pour des explications. Sur place, une dispute éclate. Dans un accès de colère, il dit avoir étranglé sa petite amie avant de fuir.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective