Live News

Meurtre de Devnarainsingh Shiblall à Montagne-Blanche : déjà condamné pour meurtre, Jacques Kennedy Carly arrêté vendredi soir

Les suspects Ashna Bundhun, Brandon Marguerite et Darren Duljeet ont participé à une reconstitution des faits durant la semaine. Jean Jacques Kennedy Carly a été de nouveau arrêté pour meurtre.
  • Le quatrième suspect passe aux aveux

Fin de cavale pour Jean Jacques Kennedy Carly, 44 ans. Il était recherché par la Major Crime Investigation Team (MCIT) depuis une semaine, dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Devnarainsingh Shiblall, 56 ans, à Montagne-Blanche. Son nom avait été balancé par ses complices. Le suspect avait déjà été condamné pour le meurtre d’un sexagénaire. C’était également lors d’un vol qui a mal tourné.

C’est dans une maison abandonnée à Tranquebar que le présumé meurtrier a été débusqué, vendredi en début de soirée, par les éléments de la Special Cell de la Special Support Unit (SSU), dirigée par l’inspecteur Seewoo. Il a été, par la suite, remis aux hommes de l’assistant surintendant de police (ASP) Seebaruth, de la MCIT. Quatrième suspect dans cette affaire, Jean Jacques Kennedy Carly est passé aux aveux.

Il a expliqué aux enquêteurs que le jour du drame, Brandon Marguerite et lui se sont présentés à la maison de la victime. Darren Duljeet, autre complice, se tenait quelques mètres plus loin pour faire le guet. « Nou finn tap laport », a-t-il relaté. Devnarainsingh Shiblall a ouvert la porte. Ils ont foncé sur lui et l’ont traîné à l’intérieur. Cependant, il leur a résisté. « Li pe debat. Lerla nou finn atas so lame ek so lipié », a-t-il indiqué. Pour empêcher le quinquagénaire d’appeler à l’aide, a ajouté le suspect, « nou finn zet matla la lor li ». C’est ainsi qu’ils ont eu le temps de faire main basse sur le téléviseur de ce dernier. Leur forfait accompli, les deux hommes ont pris la fuite, laissant la victime sous le matelas.

Jean Jacques Kennedy Carly a passé la nuit de vendredi en cellule policière. Samedi, il a été présenté devant la Bail and Remand Court à Port-Louis. Puis, les limiers l’ont conduit sur le lieu du crime. Il a participé à une reconstitution des faits, avant d’être reconduit en cellule policière.

Le suspect n’en est pas à son premier meurtre. Le 11 avril 2013, Jean Jacques Kennedy Carly, Jonathan Luke Jordan Louise et Hansley Sarah avaient pénétré dans la maison d’Armon Moothien, 60 ans, à Riambel, pour y commettre un cambriolage. Cependant, la victime était chez elle. Jean Jacques Kennedy Carly avait agressé le sexagénaire à l’aide d’un gourdin. Ce dernier s’était évanoui.

Les intrus s’étaient alors mis à fouiller la maison et leur victime s’était réveillée. Ils avaient mis des chaussettes dans sa bouche pour l’empêcher de crier, mais Armon Moothien est mort étouffé. Ils avaient ensuite volé le van de leur victime et s’étaient débarrassé de son cadavre à Ti-Bassin dans la région de Riambel. Ils avaient ensuite incendié le véhicule.

À la suite de cette affaire, les suspects avaient été arrêtés. Lors de leur procès, ils avaient exprimé des regrets et soutenu qu’ils n’avaient pas l’intention de tuer la victime. En novembre 2015, Jean Jacques Kennedy Carly avait été condamné à 13 ans de prison pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de tuer. Ses complices avaient écopé de 11 ans de prison. Toutefois, le quadragénaire a obtenu sa libération bien avant la fin de sa peine.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !