Live News

Metro Express - Phase II : 50 structures empiètent sur le tracé 

Le ministère du Logement et de la Planification de l’utilisation des terres a du pain sur la planche. Dans le cadre des travaux de la phase II du projet Metro Express (tracé Rose-Hill/Curepipe), il se retrouve avec une cinquantaine de cas d’encroachment (empiètement ; NdlR). Ces « obstructions » ont été surtout recensées entre Floréal et Vacoas. « Des murs empiètent sur des terrains de l’État, des structures ont été érigées illégalement sur des terrains de l’État et certaines pièces de maison ont été construites sur des terrains de l’État », indique un haut fonctionnaire du ministère. 

Selon lui, les propriétaires recevront bientôt une notice du ministère. « Nous essaierons de trouver un consensus en leur demandant de démolir ces structures. En cas de refus, nous devrons nous-mêmes les démolir », prévient-il. Un cadre de Metro Express Ltd indique qu’il est hors de question de dévier du tracé initial. 

En sus de ces cas d’obstruction, le fonctionnaire ajoute que le ministère devra enclencher les procédures pour l’acquisition obligatoire de certains terrains appartenant à des particuliers et se trouvant à proximité du tracé. Plus d’une trentaine entre Curepipe et Quatre-Bornes seraient concernés.
Quid des travaux en cours ? Seront-ils interrompus en cette période festive ? Ce sera business as usual pour Larsen and Toubro. « On a un délai précis pour compléter les travaux. Ils se poursuivront normalement », confie une source. Elle dit ne pas entrevoir d’importantes répercussions sur la circulation. « Du moins pas plus qu’il n’y en a déjà. Les déviations en place seront maintenues. Il y en aura de nouvelles. » Au niveau de St-Jean, elle avance que la construction des pilotis est achevée. « Nous espérons pouvoir commencer à placer les poutres dans les jours à venir. » 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !