Actualités

Metro Express – Nando Bodha : «Quatre projets de loi pour encadrer le système de transport»

Nando Bodha Le ministre a expliqué la nécessité d’avoir un cadre légal pour le Metro Express.

Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a affirmé qu’avec le projet Metro Express, Maurice passera à un  autre niveau en termes de transport. Il a présenté le National Land Transport Authority Bill, le Light Rail Bill, des amendements à la Road Traffic Act et le Victoria Station Overhead Pedestrian Bridge (Authorised Construction) Bill, mardi à l’Assemblée nationale.

Le ministre du Transport intérieur a expliqué la nécessité d’instaurer un cadre légal pour la mise en opération du Metro Express. Nando Bodha s’est attardé sur le projet de loi, le National Land Transport Authority Bill. Il a expliqué que cette autorité (NLTA) sera appelée à remplacer la National Transport Authority (NTA). «Cette nouvelle entité comprendra une division pour le trafic routier et une autre pour le train léger. Mais cette autorité sera gérée par un Chief National Transport Commissionner. Le poste d’un Light Rail Commissionner sera également créé », a-t-il précisé.

En ce qu’il s’agit des recrutements, il souligne qu’ils seront effectués par la Public Service Commission. Autre point avancé : un Licensing Committee sera mis sur pied pour s’occuper de toutes les autorisations et tous les permis alors qu’un Fare Review Committee devra conseiller le ministre sur la révision des tarifs dans le secteur du transport public. « Les Feeder Services seront dans un rayon de 5 à 10 kilomètres des stations ». Rodrigues aura également un Rodrigues Transport Committee avec les mêmes pouvoirs qu’à Maurice.

Le ministre Nando Bodha a ensuite élaboré sur le Light Rail Bill. Il a indiqué qu’un opérateur de train léger devra obtenir un permis de la NLTA. Cette autorité peut suspendre ou annuler le permis d’un opérateur pour diverses raisons. « Il sera strictement interdit de se garer, de s’arrêter et de marcher sur les rails du Metro Express. La NLTA délivrera les permis de conduire aux conducteurs des trains », explique le ministre.

Autre texte de loi : le Victoria Station Overhead Pedestrian Bridge (Authorised Construction) Bill. Ce texte est présenté dans le cadre de la construction d’une passerelle qui reliera la gare du Metro Express à la gare Victoria, au-dessus de l’autoroute. « La passerelle sera construite à 192 mètres de l’autopont Decaen et sur une hauteur de cinq mètres. Les travaux devront commencer dès ce mois et se termineront en mai 2020, soit en neuf mois. »


Rajesh Bhagwan : « Il faut réhabiliter les sites défigurés »

Tout en soulignant ne pas être contre le projet de Metro Express, Rajesh Bhagwan estime qu’il y a eu beaucoup de couacs par rapport à ce projet. Le député MMM « blâme l’administration de Metro Express Ltd » qui n’a pas été suffisamment proactive pour solutionner les soucis qui ont fait surface tout au long du trajet. « Il n’y a eu que des problèmes sur le terrain. Il y a eu une mauvaise communication. » Rajesh Bhagwan reproche qu’en tant qu’élu, il n’a même pas eu droit à un résumé pour informer ses mandants malgré six demandes. Et de souligner que le ministre du Transport et des infrastructures publiques a la tâche de réhabiliter les sites qui ont été éliminés ou défigurés par le projet. 

Ravi Rutnah : « J’espère qu’il sera étendu à chaque région »

Ravi Rutnah, député du Muvman Liberater, souligne que l’Alliance Lepep n’a jamais mené campagne contre le Metro Express. « Nous étions contre le montant colossal que l’ancien gouvernement se proposait d’injecter dans le projet. En 2013, le budget était de près de Rs 37 milliards. J’espère que le Metro Express sera étendu à d’autres parties du pays bientôt. »


Xavier-Luc Duval cherche des éclaircissements sur le Light Rail

« Que des généralités, aucun détail. » Le leader de l’opposition est revenu sur l’appellation de la loi. « Light rail », pour lui, est un aveu qu’il ne s’agit pas de métro, mais d’un projet de tram.  Xavier-Luc Duval a demandé au ministre des Infrastructures publiques de donner des détails sur la date du lancement du Metro Express. « Nous avions entendu début septembre, maintenant on entend fin septembre et ça aussi pour un lancement en douceur. » L’autre point avancé, ce sont les feeders. Selon Xavier-Luc Duval, le ministre n’a pas désigné les lignes que desserviront les feeders, alors qu’il ne reste qu’un mois avant le lancement de ce projet. Il se demande si les compagnies auront le temps d’importer les autobus. « Depuis l’annonce du projet, le ministre n’a pas rencontré les travailleurs du transport. Il faut penser à eux, que feront-ils ? » a demandé   Xavier-Luc Duval. Ce dernier se plaint de l’absence de mention sur les mesures prises pour aider les autrement capables. D’ailleurs, il a fustigé le gouvernement sur le fait que la grande majorité des travailleurs du chantier sont des étrangers alors que des Mauriciens sont à la recherche d’emplois. Parlant du Land Transport Authority (LTA) Bill, il a demandé au gouvernement d’inclure un avocat sur le conseil d’administration de la LTA, car l’organisme sera responsable d’émettre des règlements. Il demande aussi à revoir la hiérarchie des commissaires, car un commissaire responsable du métro ne peut bénéficier des mêmes pouvoirs et privilèges que celui qui sera responsable du reste du trafic.


Anil Gayan : « Sûr que le peuple adoptera le Metro Express très vite »

Le Metro Express sera un grand succès. Le ministre du Tourisme, Anil Gayan, n’a aucun doute à ce sujet. « Je suis sûr que le peuple l’adoptera très vite. » Ce nouveau moyen de transport public pourra changer le visage du pays et procurera un système « sûr, propre et connecté au wifi. Nous passons à un autre niveau de transport public. » Tout en présentant des excuses aux habitants de Beau-Bassin/ Rose-Hill, Anil Gayan rappelle qu’il y a eu beaucoup d’appréhensions et de levée de boucliers au départ. « It wasn’t an easy ride. » Beaucoup de gens étaient contre le projet, souligne-t-il. Mais maintenant, « le métro a déjà changé l’état d’esprit des gens. » Pour le ministre Gayan, « des actions ont été prises pour minimiser l’impact » Il parle notamment de l’ouverture du stade de Rose-Hill pour les joggeurs et l’ouverture jusqu’à plus tard du jardin Balfour comme alternatifs à la disparition de la promenade Roland Armand. 


Arvin Boollell : « Je ne connais aucun Mauricien qui soit contre le projet »

Le député travailliste, Arvin Boolell, accueille le Metro Express de manière très positive. « Je ne connais aucun Mauricien qui soit contre le projet. » Il déplore cependant que le présent gouvernement avait « mené une campagne vicieuse » avant les élections générales de 2014 sur le projet de Metro Léger du Parti travailliste. Arvin Boolell affirme qu’on parle ici d’un «landmark in modernization of transport”. Le coût des embouteillages est très élevé, dit le député rouge, et «nous devons venir avec ce projet». Le gouvernement devra subventionner le projet pendant de nombreuses années, mais « nous devons faire comprendre aux gens les bienfaits du projet ». Il s’attend à ce que les contribuables soient pleinement informés des dépenses faites par rapport au Metro Express.  « Nous en tant que députés sommes là pour l’aider. »


Le Parlement ajourné à vendredi

L’Assemblée nationale a été ajournée, mardi à 21 h 30. Les travaux reprennent vendredi après-midi. Les debats autour du National Land Transport Authority Bill, le Light Rail Bill, le Road Traffic (Amendment No 2) Bill et le Victoria Station Overhead Pedestrian Bridge (Authorised Construction) Bill continueront. 

Il est également question de démarrer les débats sur le Workers’ Rights Bill et l’Employment Relations (Amendment) Bill.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !