Live News

Metro Express : les tests complétés le 22 septembre

Le deuxième Light Rail Vehicle.

Le soft launch du projet Metro Express est prévu le 30 septembre. À ce jour, environ 95 % des travaux de la phase I (Rose Hill/Port-Louis) sont terminés, alors que le chantier à Rose Hill est déjà complété à 90 %.
Le premier Light Rail Vehicle (LRV) Urbos 100, arrivé à Maurice, le 4 juillet, est déjà sur les rails. Après l’assemblage, les tests statiques pour le premier train ont démarré à Richelieu. Ce sont en plusieurs phases, selon le Manager Rolling Stock de la Metro Express Limited (MEL), Vimal Cheemontoo, que les tests se font. « Le premier train est déjà à Richelieu et les tests statiques ont déjà commencé. Ensuite, le deuxième train sera assemblé et passera les mêmes tests. Idem pour les autres trains. Après les tests statiques, ce sera au tour des tests dynamiques qui s’enchaîneront. C’est-à-dire, mettre sur les rails et procéder à des vérifications. Il faut faire ressortir que les tests ont un programme bien défini et sur une durée déterminée. Tous les tests seront complétés le 22 septembre », a-t-il  dit.

Pour sa part, Das Mootanah, le CEO de Metro Express Ltd, indique que le lancement est prévu le 30 septembre. « Le soft launch se fera le 30 septembre et, comme Vimal Cheemontoo l’a dit, nous devons nous préparer bien avant. Nous travaillons avec Larsen & Tubro (L&T) qui effectue tous les tests, en étroite collaboration avec Singapore Mass Rapid Transit (SMRT). » Les tests se feront sous la supervision des techniciens de la compagnie espagnole Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF). 

Le deuxième train, qui est constitué de sept wagons et peut accueillir jusqu’à 307 passagers, est à Richelieu depuis le dimanche 11 août. Les techniciens procèderont à l’assemblage du train, arrivé en trois sections, dès cette semaine et les tests commenceront vers le 15 août. 

Deux autres trains sont attendus à Maurice fin août/début septembre alors qu’un cinquième foulera le sol mauricien en octobre. « La phase 1 sera lancée avec quatre Light Rail Vehicles alors que le cinquième est attendu en octobre », a déclaré Das Mootanah. 

Les Light Rail Vehicles sont fabriqués par la compagnie espagnole Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles.

200 employés attendus au MEL

Metro Express Ltd misera sur un effectif de 200 personnes pour la mise en service de la phase I, Rose Hill/Port-Louis. Parmi les postes qui demeurent vacants : des superviseurs et des ‘Customers Support Staff’. Ces derniers devront guider les passagers. Une équipe sera également appelée à travailler sur une campagne de communication sur l’utilisation du métro.

Rs 37 pour la première année d’opération

Rs 37. C’est la somme que vous devriez débourser pour voyager à bord du Metro Express pour le trajet Curepipe/Port-Louis en 2021, quand le Metro Express commencera à desservir cette ligne. Cependant, le prix évoluera. En 2022, le coût du ticket pour ce même trajet sera de Rs 40. Et il passera à Rs 50 en 2023. 

Pour le « soft launching » prévu le 30 septembre et pendant une période qui reste encore à être déterminée, le trajet Rose-Hill/Port-Louis sera gratuit. Les « ticketing systems » sont déjà à Maurice et seront installés incessamment. 

55 feeder buses

Les premiers contrats pour les feeder buses qui desserviront les stations du Metro Express vont bientôt être alloués. 55 feeder buses seront nécessaires sur 19 dessertes, afin de transporter les passagers du Metro Express. Dix dessertes ont été allouées à Rose-Hill Transport Ltd, cinq à United Bus Service et trois à la National Transport Corporation et une à Triolet Bus Service.


Six conducteurs étrangers seront recrutés

Six conducteurs étrangers seront recrutés pour le Metro Express. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Nando Bodha, le vendredi 9 août, à l’Assemblée nationale. « We cannot compromise on safety », a-t-il expliqué dans l’hémicycle. Le gouvernement va employer six conducteurs qui viendront de Singapour, de l’Inde et d’Afrique du Sud. 


Bouchées doubles au Caudan

Si les travaux de la phase I ont été complétés à 95 %, dont 90 % à Rose-Hill, par contre les employés de Larsen & Tubro mettent les bouchées doubles au Caudan. C’est le lieu du plus gros chantier. Le trajet du Metro Express devait initialement être de Curepipe  à l’Immigration, Port-Louis. La première phase relie Rose Hill à Port-Louis. Le hic, c’est que les trams s’arrêteront à l’ancienne gare de train, au Caudan.

En attente d’une réponse de l’UNESCO

Le Metro Express n’ira pas jusqu’à l’Immigration, Port-Louis, comme annoncé. Du moins pas dans la première phase du projet. C’est ce que nous a confié une source proche du dossier. La raison avancée par notre interlocuteur : le site patrimoine mondial Aapravasi Ghat. Les autorités ont formulé une demande auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO). Cette requête a été envoyée, selon nos recoupements, depuis 2017. À ce jour, le gouvernement est toujours dans l’attente d’une réponse, afin d’entreprendre les travaux.

Trois ‘Train Captains’ et deux ‘Controllers’ singapouriens sur place

La formation pour le premier groupe de ‘Trains Captains’ se poursuit au Training Centre de la Metro Express Ltd (MEL), à Pont-Fer, à Phoenix. 23 personnes qui ont déjà commencé cette formation, dont des Mauriciens, un Sud-Africain et des Indiens. Parmi eux, on note la présence de la Mauricienne Mila Reekoye-Pyaneeandee. à ce jour, les cours sont axés sur la théorie. Six ‘Train Captains’ singapouriens ont été sollicités pour dispenser cette formation. à ce stade, trois d’entre eux sont déjà à Maurice. Deux ‘Controllers’ singapouriens aideront les Mauriciens pour le Control Centre à Richelieu.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !