Metro Express : les employés du transport réclament une nouvelle rencontre avec Bodha

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
La gare bus

Trop c’est trop, estiment les employés du secteur du transport. Alors que le projet Metro Express avance et que les craintes de perte d’emploi sont toujours réelles, ils réclament une nouvelle rencontre avec le ministre Nando Bodha. 

Après une première rencontre en août dernier, ces employés attendent toujours que le ministre des Infrastructures publiques tienne parole et revienne vers eux. Leurs représentants avaient alors proposé un accord tripartite pour s’assurer que les conditions d’emploi leur seraient favorables et qu’il n’y aurait pas de perte d’emploi. Nando Bodha avait estimé que leur demande était justifiée et avait promis de revenir vers eux. Mais depuis, les choses n’ont pas avancé.

Les propositions des employés du secteur sont claires : il faut que les emplois soient assurés. En cas de surplus de main-d’œuvre, les employés doivent être reconvertis dans le métro. L’union syndicale, quant à elle, met l’accent sur le fait que c’est à l’employé de choisir s’il veut être reconverti ou prendre sa retraite. 

Au sein de la Compagnie nationale de transport, ils sont nombreux parmi les anciens employés qui sont prêts à opter pour le Voluntary Retirement Scheme. Mais l’Union of Bus Industry Workers (UBIW) étant le représentant de six compagnies de transport, elle ne peut négocier uniquement pour eux. À l’heure actuelle, la priorité demeure la sécurité de l’emploi et rien ne pourra se faire sans une rencontre avec le ministre du Transport.

L’UBIW prévoit une assemblée générale le 26 avril pour décider de la marche à suivre.