Economie

Metro Express : course contre la montre

Metro Express : course contre la montre

L’année 2019 est sans conteste l’année du métro. Si le calendrier des travaux est respecté, les Mauriciens auront l’occasion de voyager dans le métro mauricien bien avant la fin de 2019. Environ 55 % des travaux de la première phase, qui concerne le tronçon Rose-Hill/Port-Louis, ont été achevés. Les autorités demeurent optimistes que le premier trajet sera bien effectué en septembre prochain.

C’est en 1989 que le projet de doter le pays d’un système de métro est pour la première fois officiellement évoqué au niveau des autorités. Après 30 ans de tergiversations sous divers gouvernements, le projet est finalement devenu une réalité. À huit mois du lancement officiel de l’un des plus gros projets du pays, il est estimé que plus de 5 % des travaux d’infrastructures ont été achevés, selon les responsables de Metro Express Limited (MEL), compagnie chargée d’exécuter et de gérer le projet. Une trentaine de sites de travaux sont opérationnels, avec des gros travaux en cours à Chebel, Richelieu, Grande-Rivière-Nord-Ouest, Rose-Hill et dans la région de Pailles/Bell Village.

Le premier trajet doit impérativement être effectué, en septembre 2019.
Le premier trajet doit impérativement être effectué, en septembre 2019.

Avec des débuts controversés, surtout avec le délogement des habitants sur le tracé et le bouleversement du quotidien des gens à cause des travaux ou autres accidents de parcours, comme la rupture du réseau de tout-à-l’égout à Rose-Hill ou encore la fermeture des routes, le projet semble maintenant stabiliser et gagner la confiance des gens. La congestion routière au quotidien commence à faire évoluer le ‘mindset’ des Mauriciens en faveur d’un mode alternatif de transport. Une source indique que d’importantes leçons ayant été retenues, on espère que les mêmes problèmes ne se reproduiront pas, lors de l’exécution de la deuxième phase entre Curepipe et Rose-Hill. « Nous sommes mieux préparés et il y aura bien évidemment une meilleure planification et coordination », indique notre interlocuteur.

Le projet mobilise près de 1 100 travailleurs, dont 200 Mauriciens, sur les différents sites du Metro Express. Selon le contracteur, Larsen & Toubro, plus de 150 entreprises locales bénéficient du projet Metro Express en tant que sous-traitants, alors que 
104 autres fournissent des entrants au projet. Larsen & Toubro a déboursé près de Rs 3,3 milliards en faveur de ces entreprises. 

C’est en 1989 que le projet de doter le pays d’un système de métro est pour la première fois officiellement évoqué."

Mais Metro Express Ltd songe déjà à l’étape opérationnelle, avec un exercice de recrutement en cours. Environ 200 membres du personnel seront recrutés dans un premier temps pour ensuite être formés. Les postes à pourvoir, surtout dans les domaines opérations et entretien ont déjà été annoncés dans la presse et les réseaux sociaux. 

Les étapes à venir

Les responsables du projet sont conscients des tâches herculéennes qui les attendent. Néanmoins, ils sont optimistes que la première phase du projet sera terminée dans le délai prévu. Les travaux au dépôt seront complétés en juin et ce mois verra aussi l’arrivée du premier ‘Light Rail Vehicle’ (LRV) qui sera en mode ‘testing’.  À noter que c’est la compagnie espagnole Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) qui fournira les cars.  Alors qu’il est prévu, à terme, d’exploiter 18 LRV, sur le corridor Curepipe-Port-Louis, un total de huit LRV sera utilisé pour la première phase de Rose-Hill à Port-Louis. Le premier trajet doit impérativement être effectué, en septembre 2019. 

Pendant les prochains mois, un vaste exercice de ‘Utilities Relocation’, c’est-à-dire le transfert des infrastructures de la CWA, le CEB et le Mauritius Telecom, aura lieu. En même temps, de gros travaux se poursuivent aux centres névralgiques à St-Louis, Beau-Bassin et Caudan. Pour rappel, la pose de ballast et de rails a commencé en novembre dernier et l’exercice se poursuit. Environ 2 770 rails seront installés. Par contre, d’importants travaux de terrassement sont prévus sur le flanc de la Montagne des Signaux. À Vandermeersh, on s’active pour la construction des drains et la base bétonnière devant soutenir les rails du métro.


Contrats à HFCL 

C’est la société indienne Himachal Futuristic Communications (HFCL) basée à New Delhi qui a décroché le contrat de Larsen & Toubro pour l’installation des systèmes de télécommunications pour le Metro Express. La même société a aussi eu le contrat pour des travaux similaires dans le projet de métro actuellement en exécution à Dhaka, au Bangladesh, toujours par Larsen & Toubro. Selon la presse indienne, les deux contrats sont pour un montant total de 21 millions de dollars américains. Le projet au Bangladesh est un système de métro surélevé à grande vitesse s’étendant sur une distance de 20 km.

55 % des travaux de la première phase ont été complétés.
55 % des travaux de la première phase ont été complétés.

Communication

Le gouvernement mise beaucoup sur la communication autour du projet Metro Express et le site web officiel est www.mauritiusmetroexpress.mu. Par contre, la compagnie Larsen & Toubro a, elle, un site dédié au projet, à l’adresse www.mauritius-metro.com. Metro Express est aussi très actif sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Linkedin.


Les postes à pourvoir

Un vaste exercice de recrutement est en cours pour dénicher les membres du personnel qui seront appelés à opérer le métro en septembre. Parmi les postes disponibles, on note : Supervisor, Train Operations ; Executive, Training (Operations/Maintenance) ; Head, Operation and Maintenance; Chief, Operations ; Chief, Maintenance ; Chief, Service Support; Safety, Security, Risk, Environmental & Quality Manager ; Manager, Operation Control Centre; Manager, Rolling Stock; Manager, Systems ; Manager, Power ; Manager, Permanent Way & Infrastructure ; Manager, Station Operations and Customer Service; Manager, Logistics ; Manager, Train Operations ; Manager, Training.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !