Live News

Metro Express : 5 000 à 7 000 passagers supplémentaires attendus en juin

Les travaux pour la mise en opération du tracé Quatre-Bornes/Rose Hill du Metro Express est dans la ligne droite finale. L’heure est dans l’achèvement des travaux, mais aussi et surtout dans l’installation des équipements aux deux stations. Avec le lancement de ce tracé, 5 000 à 7 000 passagers supplémentaires sont attendus pour la ligne Quatre-Bornes/Port-Louis. 

5 000 à 7 000. C’est le nombre de passagers supplémentaires qu’espère accueillir Metro Express Ltd (MEL) avec le lancement de la ligne Quatre-Bornes/Port-Louis d’ici au mois de juin. Les préparatifs vont bon train dans ce sens. Les travaux physiques du tracé Quatre-Bornes/Rose Hill sont pratiquement terminés. L’installation des terminaux pour la billetterie, le câblage pour l’installation électrique et le réseau des caméras de surveillance sont en cours. Il y a aussi des travaux concernant le réseau de la canalisation et les dernières retouches avant la livraison du site. Actuellement, les employés de Larsen & Toubro procèdent à l’installation de la toiture des deux stations : Quatre-Bornes Station et Belle-Rose Station.

 

Vidéo crédit : Brandon

Les « trial runs », qui ont déjà commencé, se poursuivront dans les semaines à venir. L’équipe d’opération et de maintenance de Metro Express se préparent en effectuant plusieurs tests, dont parmi le trial/test run qui a lieu pendant la journée et la nuit sur le trajet Port-Louis/Quatre-Bornes, selon Béatrice Bauda Communication and Marketing Officer de MEL. « Ils se chargent surtout de la configuration et de l’intégration des différents systèmes, notamment la signalisation, le système CCTV, le monitoring, entre autres », poursuit-elle.
Béatrice Bauda précise que « ces exercices sont essentiels dans le sillage du lancement du service passager du Metro Express prévu en juin. Nous travaillons en étroite collaboration avec la police, le ministère du Transport et du Metro Léger aussi bien que la Singapore Mass Transit Corporation (SMRT) », dit-elle. Après avoir assisté à ces tests, des experts de la SMRT feront un audit de sûreté et assisteront dans l’élaboration, entre autres, des procédures de sécurité et des protocoles. 

inter

La Communication and Marketing Officer affirme que des dispositions ont été prises et que « nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités concernées, telles que la police, la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU), la municipalité, etc. afin d’assurer une bonne fluidité du trafic et la sécurité des usagers de la route ». 

L’engouement déjà présent

À quelques semaines du lancement du tracé Quatre-Bornes/Rose Hill du Métro Express, l’engouement des habitants est déjà présent. Ils affirment pour la plupart que ce sera un gain de temps pour leur déplacement.  
C’est un bon développement, affirme Kavish Kedun, la vingtaine, qui verra le métro passer devant sa porte. Pour lui, ce sera un mode de transport plus rapide et pratique pour aller à Rose-Hill ou à Port-Louis. Hemrage Bahadoor et Doris attendent l’arrivée du métro avec impatience. « Je suis heureux que cela va faciliter le déplacement de Quatre-Bornes à Rose Hill en évitant les détours et les trafics. Et si je dois aller jusqu’à Port-Louis, ce sera encore plus simple », dit le premier nommé. Pour Doris, elle n’aura plus à aller à Rose Hill pour prendre le métro d’autant plus qu’elle évite de voyager par le bus actuellement.

L’arrivée du métro jusqu’à Quatre-Bornes est synonyme de progrès pour Bheimal Raibasoodelsing. Selon lui, dans les années à venir cela va débloquer la circulation. « Par la suite, cela va aussi faciliter le déplacement des personnes de Quatre-Bornes à Port-Louis et Curepipe. Même si à travers ce projet, il a fallu sacrifier la promenade Gérard Bruneau, des alternatifs ont été trouvés pour les personnes qui veulent pratiquer une activité physique », explique-t-il. Stéphanie est aussi d’avis qu’il y aura moins d’embouteillages et que ce sera un moyen plus rapide pour se déplacer.

Après avoir voyagé dans les trains utilisant le charbon comme combustible, Mohadeb Hyrryparsadsingh, 82 ans, se réjouit que le métro se rapproche de plus en plus de sa résidence à Vacoas. À Quatre-Bornes lors de notre reportage samedi, il était en train de regarder les ouvriers à l’œuvre. « J’ai hâte de pouvoir voyager dans le nouveau train. Jusqu’à présent, je n’ai pas pu profiter de cette opportunité. Mais dès qu’il sera lancé à Quatre-Bornes je me ferais un plaisir de pouvoir prendre le métro », nous a-t-il affirmés. 

inter

Pour sa part, Veren Kanakasabee, chauffeur taxi sur la place Jules Koenig, soutient qu’il n’a aucune objection quant au projet du métro, mais que cela aura un impact indéniable sur leur travail. « Nous allons sûrement perdre des clients pour aller à Rose-Hill, Port-Louis et dans le Nord. Nous espérons néanmoins que nous aurons ‘nou bouse manze’ comme d’habitude »,
dit-il. 

En revanche, Sonia rappelle que « le projet du Metro Express ne me fait ni chaud ni froid. Jusqu’à présent cela ne m’intéresse pas de voyager dedans. Je sens plus de la colère quand je pense à ce projet, car j’estime que c’est un gaspillage de l’argent public ».
Elle se questionne quelles seront les dispositions qui seront prises en cas d’accident, car, dit-elle, le métro passera sur la route Saint-Jean qui est déjà étroite. « Les véhicules de secours pourront-ils circuler librement ? », s’interroge-t-elle.

 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !