People

Métier : Serge Antoine, une trentaine d'années  comme agent d'assurance

serge antoine Il a rafflé le titre de meilleur agent d'assurance au monde.

Comptant plus d'une trentaine d'années  comme agent d'assurance et plusieurs fois classés parmi les meilleurs au monde, Serge Antoine  nous parle de son parcours.

Serge Antoine est de ces hommes  qui ne baissent pas  les  bras devant les pires obstacles. « Si on veut avancer dans  la vie, il faut travailler dur. Il n'y a pas de meilleure recette »,  dit-il. S'il est connu davantage pour  ses activités politiques (il est le leader du Mouvement National Mauricien), il a aussi bâti une solide réputation dans le monde des assurances.

De 1987 à 1997, il était à la British American Insurance (BAI), représentant pour le secteur Assurance-vie, plan de retraite et les plans d'éducation, où il a raflé le titre de meilleur agent d'assurance au monde. « Le PDG  Dawood Rawat avait lancé cette compétition mondiale de ses meilleurs agents. Au total 29 pays  y avaient participé.  J’ai enlevé la palme du meilleur agent », dit-il.  Entre autres, il a eu des billets d'avion pour  visiter le  Singapour,  la Malaisie et l'Inde. Aujourd'hui, il est free-lance pour une importante compagnie d'assurance privée.

Parlant du métier d'agent d'assurance, il explique que la patience et la persévérance sont essentielles. Il doit être un homme de vision, ambitieux et capable de braver les obstacles les plus difficiles. Des fois, dit-il, un gros client peut prendre des années avant de prendre une décision.

L'art de convaincre est aussi un atout indispensable pour réussir dans le métier, dit-il. « Comme on le dit, il nous faut ausculter les clients pour connaître leurs besoins et les convaincre de  prendre une assurance pour assurer leur avenir à travers un plan de retraite, un plan de santé ou un plan d'éducation pour les enfants ».

Mais, un agent d'assurance doit aussi agir en toute honnêteté. « On est là pour aider les gens et non pas pour leur extorquer de l'argent », dit-il.  Il explique qu'on n'est pas à l'abri d'un accident, d'une maladie, d'une perte d'emploi et qu'une police d'assurance est un gage pour l'avenir. Un agent d'assurance doit toujours porter sur lui, sa carte d'identité, sa licence de la Financial Services Commission et sa carte de visite.  Il encourage les jeunes à embrasser cette profession. Il est payé sur le nombre de plan d'assurance vendu. Il explique qu'on peut toucher gros, si on prend son travail au sérieux.

Le rôle de l'agent d'assurance ne s’arrête pas seulement après la signature d'un contrat. Il avance qu'il faut toujours garder contact avec le client.