Actualités

Mesure budgétaire : le Portable Retirement Gratuity Fund fait débat

Le Portable Retirement Gratuity Fund (PRGF) annoncé dans le Budget 2019-2020 est une bonne chose dans son ensemble et vient combler une lacune pour les employés, selon Bertrand Abraham Chief Human Ressources Officer chez Velogic et Reaz Chuttoo syndicaliste à la Confédération des travailleurs du secteur privé et public (CTSP). Mais pour l’industriel François de Grivel, cette mesure ne devrait pas être appliquée durant une période électorale. C’est ce qui ressort de l’émission Au cœur de l’info de Radio Plus.

Ne pas appliquer maintenant le PRGF est une tactique dilatoire, pense Reaz Chuttoo, contrairement à François de Grivel qui considère que cette mesure risque d’exercer une pression financière sur les entreprises. Ce dernier a soutenu que si sur le plan relationnel entre employeurs et employés cette mesure est favorable, il faut trouver un mécanisme pour rendre son application plus souple afin d’atténuer une charge financière additionnelle. « Il ne faut pas se précipiter d’autant qu’on est dans une période électorale qui est une mauvaise période pour prendre ce genre de décision », a-t-il dit.  Bertrand Abraham tout en accueillant favorablement cette mesure a soutenu qu’il privilégie une pension à vie versée mensuellement au lieu d’une lump sum qui va vite s’épuiser si mal gérée.  Reaz Chuttoo a plaidé pour que le fonds de pension soit géré par le gouvernement mais avec des représentants des employés et employeurs sur le board de gestion. Bertrand Abraham a, lui, souhaité qu’il soit géré par des professionnels qui sachent le faire fructifier.

Le Portable Retirement Gratuity Fund

Depuis plusieurs années des syndicalistes, dont la Confédération des travailleurs du secteur privé et public, militent pour la Portable Severance Allowance, aujourd’hui Portable Retirement Gratuity Fund. Cela afin qu’à sa retraite, un employé puisse bénéficier de la totalité de la somme qu’il a contribuée au National Pensions Fund (NPF) même s’il a changé d’emploi plusieurs fois. Actuellement, la somme est calculée sur le temps de service du dernier emploi uniquement, ce qui fait qu’il perd tout son temps de service antérieur.   

L’objectif de la nouvelle mesure budgétaire vise donc à permettre à un employé de toucher l’ensemble des bénéfices qu’il a contribué quand il prend sa retraite, s’il prend sa pension pour des raisons de santé ou en cas de limogeage pour des raisons économiques. La somme accumulée sera versée à son conjoint en cas de son décès. Cette mesure concerne 350 000 employés du secteur privé.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !