Actualités

Messe papale : les chants liturgiques en kreol morisien à l’honneur 

Jean Paul Zephire, Georges Jean-Louis et Roland Jean. Jean Paul Zephire, Georges Jean-Louis et Roland Jean.

Le talent des auteurs de chants religieux en kreol morisien sera à l’honneur lors de la messe que va présider le pape François ce lundi 9 septembre au monument Marie, Reine de la Paix. Joie, honneur et fierté anime chacun d’eux.

Les chants en kreol morisien sont entrés de plain-pied dans la liturgie depuis quelques années déjà. Ils seront mis en exergue lors de la messe papale au monument Marie, Reine de la Paix le 9 septembre. Divers titres ont été retenus pour cette célébration après avoir reçu l’aval du Vatican. Outre les chants des pères Jocelyn Grégoire et Laurent Rivet, figurent aussi ceux des laïcs : Georges Jean-Louis, Gérald Grenade, Jean-Claude Jance, Jean-Paul Zéphire et Roland Jean.

« Laglwar lao pli lao » de Jean-Claude Jance figure au programme de la messe. Ce qui rend d’autant plus heureux l’auteur, c’est que c’est l’un des premiers chants de Gloria en kreol morisien. Il considère que le kreol morisien a su trouver sa place dans la liturgie et ainsi montrer la beauté de cette langue. « Il est intéressant de voir que la culture créole a pu s’intégrer dans la liturgie », dit-il. 

Georges Jean-Louis, un des premiers auteurs de chants en kreol morisien, abonde dans le même sens. Il explique qu’au-delà de l’inspiration divine, c’est son engagement au sein du mouvement Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) qui l’a pétri et ainsi aidé à trouver les paroles et mélodies de ses chants. « Même en chemin je peux trouver les paroles et la musique qui va l’accompagner. Je peaufine le tout une fois à la maison », dit-il. C’est son chant « Segner mo offer twa » qui sera repris ce jour-là lors de la procession des offrandes. Un chant qui va résonner d’une manière plus intense pour lui et qui le comble de joie. 

Jean-Paul Zéphire, professeur de musique au conservatoire François Mitterrand, est l’auteur de « Parol Bondie ». Ce chant sera repris avant la proclamation de l’Évangile. C’est lors d’une retraite de la session de formation du Groupe 40 à Senlis-sur-Mer que les paroles et la mélodie lui sont venus en tête. Il accueille ce choix avec joie et honneur, non seulement pour lui mais aussi sa famille et sa paroisse, Notre-Dame des Anges à Mahébourg. 

Gérald Grenade du groupe Witness est parmi les musiciens qui vont accompagner les 180 choristes pour cette messe papale. Deux de ses chants: le psaume « Mo anvi dir twa mersi » et l’anamnèse « Lor enn lakrwa » ont été retenus. Pour lui, ces chants ne lui appartiennent plus car tout le monde les a appropriés et les reprend lors des différentes célébrations. Il se considère comme une courroie de transmission. « L’inspiration ne vient pas de moi mais de l’Esprit-Saint. Je ne suis qu’un instrument de Dieu pour passer Ses messages », dit-il. 

Roland Jean est lui aussi un des pionniers des chants liturgiques en kreol morisien. Il sera dans la chorale le 9 septembre pour reprendre une de ses compositions « Fri nou travay » (« Kan to pran sa dipin la ») créée au début des années 90 avec son ami feu Gérard Jeannot. Ce chant n’est pas le premier à figurer dans le programme d’une des grandes célébrations au monument Marie, Reine de la Paix, dit-il. Mais « Fri nou travay » sera interprété avec une joie plus particulière lors de cette messe papale, dit-il. Quant aux pères Grégoire et Rivet, leurs chants « Enn soley » et « Ouver laport to leker » sont au programme.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation